Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2005-2006 > N°354 du 26 juin au 30 juin 2006 > 2 - Déclaration d’élus fondateurs et actifs au Conseil d’administration

2 - Déclaration d’élus fondateurs et actifs au Conseil d’administration

mercredi 28 juin 2006  Enregistrer au format PDF


Nous venons d’être élus au Conseil d’administration, et pourtant nous avons décidé de suspendre notre participation à cette instance, et donc de ne pas siéger pour le moment.

Notre attitude est déterminée par les anomalies constatées lors du dépouillement des votes par correspondance au siège d’Attac.
En vue de leur dépouillement, les bulletins avaient été classés, très justement, par ordre alphabétique des votants. Un tel classement permet leur répartition aléatoire, au contraire par exemple d’un classement par région ou par ordre d’arrivée. En effet, il n’y a aucune raison a priori pour que la première lettre du nom d’un adhérent détermine sa préférence électorale. La méthode de classement alphabétique permet de s’assurer que les paquets de bulletins ainsi constitués ne penchent pas particulièrement pour certains candidats et contre d’autres, ce qui exclut donc toute forte variation des résultats à mesure que progresse le déroulement du dépouillement.

Commencé le samedi 10 juin après-midi, le dépouillement a porté sur 2000 bulletins dès dimanche soir. 1000 bulletins supplémentaires ont été dépouillés lundi et mardi. Mardi soir, nous avions donc un premier décompte portant sur un lot de 3000 bulletins, sur un total d’environ 5600 votants. Ce décompte indiquait que les candidats soutenus par Susan George comptaient 14 élus sur 24. Le dépouillement a repris mercredi 14. Nous avons alors assisté à un renversement spectaculaire, puisque, sur 1900 nouveaux bulletins, seulement 7 des candidats soutenus par Susan George étaient élus. Plusieurs candidats soutenant Jacques Nikonoff et placés à la limite de l’éligibilité sur la base des 3000 premiers bulletins dépouillés ont connu une progression de 10 à 12 points de leur résultat électoral entre les deux lots, alors que plusieurs autres candidats soutenus par Susan George ont perdu plus de 7 points. Or, pour la raison évoquée ci-dessus, une telle inversion entre les résultats du premier lot et ceux du deuxième lot est de la plus haute invraisemblance et échappe à toute rationalité statistique.
Le caractère statistiquement aberrant d’un tel résultat apparaît d’autant plus à la lumière du troisième lot dépouillé jeudi après-midi, constitué de 750 enveloppes non ouvertes dont le résultat est similaire à celui du premier lot.

Au-delà des résultats, ce qui est en jeu, c’est l’avenir de notre association, la sincérité de nos combats et l’authenticité des principes qui nous guident.
Nous considérons, en l’absence d’explication crédible à cette situation, qu’un doute sérieux pèse sur ce vote. Nous demandons donc qu’une expertise extérieure, indépendante et décidée par les deux parties soit menée le plus rapidement possible pour s’assurer de la sincérité du scrutin. Si cette expertise confirmait nos doutes, une nouvelle élection deviendrait inévitable.

Premiers signataires : Jacques Cossart / Geneviève Azam / Christian Delarue / Christelle Baunez / Marc Delepouve / Chloë Bénéteau / Gérard Durand / Jean-Marie Harribey / Susan George / Isabelle Mercier / Pierre Khalfa / Lysiane Rollet / Gus Massiah / Aurélie Trouvé / Christian Pilichowski / Cécile Verdin / Annie Pourre / Bénédicte Veilhan / Gérard Régnier / Anne-Françoise Taines


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU