Pour Info - FSU - En ligne


4- LGBTphobies

mardi 11 mars 2014  Enregistrer au format PDF


Mariage pour toutes et tous : Marine Le Pen s’est bien gardée de participer aux manifestations anti-mariage, elle donne même parfois d’elle-même une image « gay friendly ». Des listes FN pour les municipales présentent même des candidat-es ouvertement homosexuel-les.
Déjà en 2010 MLP avait surpris les participant-es à un meeting en déclarant : « J’entends de plus en plus de témoignages sur le fait que dans certains quartiers, il ne fait pas bon être femme, ni homosexuel, ni juif, ni même français ou blanc ». En prenant la défense de groupes que son parti stigmatise habituellement, elle cible en fait les musulmans. La stratégie du FN a donc été assez habile par rapport à la « manif pour tous », à géométrie variable, ses divers-es représentant-es donnant satisfaction à la frange qu’ils/elles représentent.

Mais revenons au programme du FN : «  la famille doit se fonder exclusivement sur l’union d’un homme et d’une femme et accueillir des enfants nés d’un père et d’une mère ».

Il inscrit noir sur blanc son opposition « à toute demande de création d’un mariage homosexuel et/ou d’une adoption par des couples homosexuels ». Marine Le Pen donne même pour « argument » : « Pourquoi pas l’autorisation de la polygamie ? »

À Bollène, la maire Marie-Claude Bompard (Ligue du sud) a refusé au nom de sa « conscience » de célébrer le mariage de deux femmes, tout en refusant de déléguer son pouvoir. Elle a invoqué ses opinions religieuses... Vous avez dit « laïcité » ? C’est finalement une adjointe qui a uni les deux femmes.

À l’occasion d’un séminaire, en novembre 2012 à Paray-le-Monial, intitulé « Rencontre des « têtes de réseaux » représentant l’engagement chrétien en politique et l’engagement sociétal chrétien » se sont côtoyé-es des responsables de toute la droite et l’extrême-droite : ténors de l’UMP, chefs de l’extrême-droite et mouvements catholiques intégristes, du Front National à Civitas. C’est là qu’ont été élaborées les stratégies de la mobilisation anti-mariage pour toutes et tous, mais aussi qu’ont été évoquées les modalités d’une alliance pratique allant au-delà de cette seule question. Une deuxième réunion a d’ailleurs eu lieu à Lyon en septembre 2013…


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU