Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2010-2011 > POUR ELLES février 2011 > Allongement du congé de Maternité, Etats contre Parlement, contre les (...)

Allongement du congé de Maternité, Etats contre Parlement, contre les femmes.

jeudi 17 février 2011  Enregistrer au format PDF


En Europe, la durée minimale du congé maternité est de 14 semaines.
Le parlement européen, au mois d’Octobre 2010, avait proposé un allongement de la durée minimale du congé de maternité à 20 semaines, avec une rémunération à 100% du salaire ( les conditions d’indemnisation et les durées ne sont actuellement pas les mêmes dans tous les pays européens ) et l’instauration d’un principe d’un congé de paternité rémunéré. Il était allé plus loin que la commission européenne qui avait évoqué 18 semaines.
Les ministres européens des affaires sociales et de l’emploi ont refusé cette proposition.

Les discussions prochaines porteraient donc sur la proposition initiale de la commission mais la question de la rémunération à 100% pendant les congés est apparemment in-envisageable par les ministres.
Gouvernements Britanniques, Français et Allemands sont unanimes sur le sujet : « on ne peut se permettre cet allongement », « coût considérable » ( 1,3 milliards d’euros pour a sécurité sociale française par exemple ) , refus d’une « ingérence » européenne sur la question des congés maternité...

Ce refus, justifié au nom de la crise économique, souligne encore une fois
le renoncement politique général face à l’amélioration des droits des femmes, en ce cas, la grossesse.

Comment analyser que l’Union Européenne accepte un allongement à 18 semaines sans rémunération à 100% , sinon un renoncement à une couverture maternité par les organismes de sécurité sociale ? L’opposition des ministres à la proposition du parlement est une déception pour toutes les organisations qui avaient œuvré dans le sens de la proposition de 20 semaines de congé maternité. Si le combat au niveau européen a été perdu, il est quand même à poursuivre.

La FSU rencontrera en ce sens ( notamment ) un représentant du Ministère des solidarités et de la cohésion sociale au mois de Mars.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU