Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2006-2007 > N°387 du 9 au 13 juillet 2007 > Audience avec Xavier Bertrand

Audience avec Xavier Bertrand

vendredi 13 juillet 2007  Enregistrer au format PDF


Etaient présents pour la FSU : G. Aschieri, E. Labaye, L. Beal.Rainaldy

Sur les retraites :
le débat aura bien lieu début 2008, après les rapports qui seront publiés fin 2007, mais on préparera le travail dès la rentrée. La FSU sera sollicitée.
La FSU demande qu’un bilan contradictoire soit établi. Nous évoquons également les retraites des femmes, les fins de carrière, et le rachat des années d’étude.

Sur la représentativité :
on n’aura pas fini en Octobre !mais on veut avancer ; la glaciation ne durera pas encore 60 ans.
La FSU fait remarquer que dans la FP, la réponse pourrait être immédiate.

Sur les conférences :

- conditions de travail, stress professionnel, etc
- égalité salariale et professionnelle hommes/femmes
Le ministre dit ne pas souhaiter « que la FSU ait les infos par la presse ».Il est prêt à nous associer,(pas « en cachette ») mais n’a pas tranché encore sur la forme. C’est délicat en période de débat sur la représentativité.
Il contactera la FSU pendant l’été sur ces questions.

Sur le contrat de travail :
Le gouvernement laissera un peu de temps aux partenaires sociaux mais pas trop !
La FSU ne demande pas à discuter avec le Medef, mais s’estime concernée par cette question.

Sur la politique familiale :
La FSU demande une réflexion sur le congé de maternité et le congé parental. Elle demande à être invitée aux conférences de la famille.
Le ministre signale qu’il n’était pas favorable au report du congé prénatal. Il souhaite une réflexion sur ces congés qui pourrait se tenir dans le cadre d’une évolution de la conférence de la famille .Celle-ci se transformerait en une sorte de haut conseil (ou assemblée type COR).Il semble favorable à notre présence dans cette instance.
Sa priorité est la garde d’enfants (droit opposable), ainsi que la question des allocations familiales au premier enfant. Il faut voir son secrétaire d’état sur ces questions.

Sur la dépendance :
Une décision va être prise sur la création d’un 5eme risque ou 5eme branche. Il faut associer tous les acteurs. Il s’affirme favorable au maintien des solidarités sur cette question. Il faut réfléchir à l’alimentation de cette branche (ou risque) et à son tuyautage.
La FSU rappelle son opposition à la journée de solidarité et souhaite que s’ouvre un débat sur le financement. Le ministre estime que la réflexion sur la TVA sociale doit se poursuivre, il n’est pas favorable à l’augmentation par exemple de la CSG car son gouvernement veut « redonner » du pouvoir d’achat aux français.

Sur le ministère du travail :
Le ministre estime « qu’il faut mettre du pognon (sic) sur la table » pour le plan de modernisation de l’inspection du travail
Les problèmes de représentativité sont évoqués, notamment en ce qui concerne les élections communes au ministère du travail et des affaires sociales pour les agents administratifs, ce qui met le Snu-tefi représentatif au ministère du travail, en difficulté sur l’ensemble des 2.
Mais le ministre peut les déclarer représentatifs : à suivre
Question des travailleurs clandestins : Nous dénonçons le fait que la Direction Générale du Travail (Autorité Centrale de l’Inspection du Travail) soit à la disposition du Ministère de l’immigration dans les décrets d’attributions. Nous considérons que c’est une atteinte à l’indépendance de l’IT prévue par les Conventions internationales. Le ministre estime qu’il y a des garde-fous, c’est le ministère du travail qui garde la maîtrise .Il pense que notre inquiétude n’est pas fondée.
Le SNU TEF n’exclut pas d’attaquer le décret en Conseil d’Etat

Elizabeth Labaye


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU