Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2008-2009 > N°428 - 08/12 au 12/12 - 2008 > Compte-rendu de l’Assemblée Européenne de préparation du FSE—Istanbul du 22 au (...)

Compte-rendu de l’Assemblée Européenne de préparation du FSE—Istanbul du 22 au 24/11/2008

vendredi 12 décembre 2008  Enregistrer au format PDF


Il s’agissait d’une AEP « de rentrée », c’est à dire la première après le FSE de Malmö ( bilan) et visant le lancement du FSE qui se tiendra à Istanbul en 2010. Cette AEP se tenait dans l’ l’université même où aura lieu le FSE. Il s’agit d’un nouveau campus de l’Université Bilgi, dans des friches industrielles particulièrement bien redessinées et re-destinées.
C’est un magnifique lieu, assez vaste pour héberger toutes les activités : c’est un point très important qui avait fait défaut à Paris et qui a été particulièrement mal vécu à Malmö.

Le contexte très lourd de la crise financière qui devient crise économique et de l’aggravation – accélération des politiques néo-libérales a eu un double effet : négatif sur le plan de la participation et positif sur le plan du contenu « politique » de l’assemblée. Cela a conduit à avoir un échange politique et stratégique sur ce contexte et une courte déclaration a été adoptée déclarée( formellement déclarée au nom de par l’Assemblée des mouvements sociaux- l’AMS).
Les AEP deviennent-elles un lieu d’élaboration d’idées et d’actions, rassemblant syndicats, associations et fondations, cercles politiques de l’Europe et non plus seulement des lieux de préparation au sens strict des FSE ? N’est-ce pas souhaitable ? En tous cas, faisons-le en conscience : cela pose des problèmes de mandats, du consensus ( absolument nécessaire) et du maintien de toutes les sensibilités dans ce processus. Cela renouvelle aussi la question de la relation avec les internationales syndicales, précisément la CES.

Les réunions des réseaux ont été handicapées par la faible participation, en particulier celle du réseau éducation : en l’absence de la CGIL-Italie et d’OLME-Grèce, nous ( la FSU )avons obtenu de reporter à l’AEP suivante les débats et décisions sur un éventuel Forum spécifique éducation (qui au moins devrait être adossé au FSE et non disjoint) ; les témoignages étaient intéressants, notamment celui sur la situation universitaire grecque et la volonté du pouvoir d’élever au statut d’université les collèges privés, contournant ainsi l’échec subi sur la modification de la constitution ( manifs et occupations à la anti-cpe français en 2007 ). Il a été décidé de travailler lors de la prochaine AEP sur la question du recrutement et la formation des enseignants : ce point devenu central dans la casse des services publics d’éducation.

Le réseau « labour and globalization » a fait le bilan ( positif) du travail effectué à Malmö. Un point d’information a été effectué sur les activités du réseau ( mondial) dans la perspective du pour le FSM de Belem. Enfin sur la crise, un échange a eu lieu sur la crise focalisé sur les différents points de vue des organisations syndicales ( appels, analyses) et sur les initiatives qui se développent. Le projet d’une petite déclaration ( de l’AEP elle-même ou , de l’AMS) a été débattu également. ( traité en séance plénière voir plus haut )

Charte pour une autre Europe :
Il y a une réunion européenne de ce réseau est prévue à Paris le 5 décembre.

Climat : il a été fait un point sur les mobilisations prévues à Poznan d’abord et puis dans d’autres villes d’Europe ( Istanbul, Milan, Paris, …) dans le cadre de la préparation du contre- sommet de Copenhague qui se tiendra en décembre 2009.

Réseau anti-guerre :préparation du contre-sommet de l’OTAN en avril 2009 : point sur les réunions, les appels ( Stuttgart ) et recensement des activités prévues au .FSM de Belem. : les activités prévues

Réseau Services Publics : Bilan de Malmö ( positif) ; préparation de Belem ; , participation au contre-sommet sur l’eau en mars 2009. Débat sur la préparation du contre-sommet européen/conférence social de mars à Bruxelles ( voir ci-dessous)

L’AEP a envoyé un message aux dirigeants russes exigeant que lumière soit faite sur l’attentat subi à Moscou par Karine Clément, militante altermondialiste présente à Malmö, ainsi que par trois de ses camarades.

L’AEP a débattu de la situation actuelle de l’implication syndicale dans le processus FSE à travers deux questions majeures : d’une part, la capacité du comité d’organisation turque de faire d’Istanbul 2010 un évènement important et visible, d’autre part la réalisation d’activités militantes visibles à Bruxelles, en mars prochain lors du sommet des chefs de gouvernement de l’UE. Les organisations syndicales belges et le FS de Belgique apporteront des réponses sur cette conférence sociale ( faisabilité, partenaires, processus de préparation) sous peu.

La prochaine AEP pourrait d’ailleurs se tenir à Bruxelles à cette occasion. Les syndicats membres de la CES qui participent au processus FSE vont avoir un rôle important à jouer.

Particulièrement dans ce contexte de crise majeure, il apparaît donc utile de renforcer le processus du FSE – un processus et non seulement des forums ponctuels - comme espace militant regroupant largement les mouvements européens, pour prendre des initiatives et pas seulement pour préparer l’événement de 2010. Ce processus FSE est en évolution : débat, maîtrise et organisation doivent être menés pour en faire un meilleur outil dans notre activité européenne.

Jean-Paul Laisné, Sophie Zafari


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU