Pour Info - FSU - En ligne


Daniel Roger (Union des retraités FSU 59)

mardi 5 décembre 2006  Enregistrer au format PDF


Pour des unions fédérales de retraités à tous les niveaux

Les délégués au prochain congrès de la FSU auront à se prononcer pour des unions fédérales de retraités, comme le demandent le Nord et le Gard, ou pour des sections fédérales de retraités comme le propose le CDFN.
Rappelons d’abord qu’une union existe dans le Nord depuis janvier 2002, après des débats commencés en 1999. Cette union est connue de nos partenaires syndicaux et reconnue par les pouvoirs publics puisque nous siégeons es qualité au CODERPA.
Dans le même temps les unions confédérales ignorent superbement ce qui n’est pas union, que ce soit nos « secteurs », nos « collectifs » ou autres comités « Théodule » !
Pourtant demeurent des critiques, dont aucune ne résiste à l’analyse.
La première remonte à la préparation du précédent congrès national. Selon son auteur, « mettre en place une union serait consacrer la coupure introduite entre actifs et retraités par le Nouveau Code des Pensions ».
A ce fin lettré, qui se reconnaîtra faisons remarquer le paradoxe de préférer la section, qui éthymologiquement est une coupure, à l’union, venant d’une fédération « unitaire ».
Faisons également remarquer qu’aucune des confédérations n’a sabordé son union depuis.
Mais, sans dit-on aujourd’hui, une union ne nous servira à rien « car nous sommes à la FGR », « car nous ne sommes pas une confédération », « car les confédérations ont des statuts différents ». Quoi encore ? Cela les empêche t-il d’exister ?
On ait que la FGR est une association regroupant des syndicats de la FSU, des syndicats de l’UNSA, mais aussi des adhérents individuels. Ce n’est pas une organisation syndicale.
L’UNSA, qui n’est pas une confédération, vient de créer sa propre union. Elle peut ainsi regrouper ses syndicats dont tous ne sont pas syndicats de fonctionnaires. Et que faisons nous des nôtres, qui ne peuvent être à la FGR ?
Laissons vivre la FGR, qui ne peut parler au nom de la FSU et mettons en place la seule structure qui pourra parler en son nom et la représenter, c’est-à-dire une union des retraités de la FSU.
Il ne s’agit pas d’une simple question de vocabulaire. Il faudra aussi qu’il y ait une volonté de vivre ensemble, pour que l’union soit notre force.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU