Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2009-2010 > N°458 - Du 8 au 12 mars - 2010 > Déclaration FSU au CTPM : décrets statutaires enseignants

Déclaration FSU au CTPM : décrets statutaires enseignants

vendredi 12 mars 2010  Enregistrer au format PDF


Vous nous consultez sur des projets de décrets qui modifient les décrets particuliers des enseignants quelques mois après leur publication. Ces décrets qui ne rencontraient pas notre accord et dont nous avions demandé la non publication en juillet 2009 parce que les discussions sur la « mastérisation » n’étaient pas terminées.

La FSU tient à rappeler qu’elle est favorable à l’élévation des qualifications des enseignants et CPE et à la nécessaire obtention d’un master pour la titularisation.

Or, en avançant sans prendre en compte l’avis des organisations représentatives, le ministère est aujourd’hui dans une impasse et s’avère incapable d’assumer les conséquences de ses propres choix. Les décrets traduisent des choix contestable et contestés quant à l’articulation entre les masters et la place du concours dans le cursus universitaire.
Les circulaires sur l’année de stagiaire, sur la mise en place des stages ou celle des masters confirment la volonté d’instaurer un simple compagnonnage, de n’appliquer aucun cadrage national des formations ou de l’année de stagiaire, de remettre en cause la place des IUFM. 

La formation des personnels d’enseignement et d’éducation est une question qui engage l’avenir du système éducatif. Elle est le fruit des actions des personnels et de l’histoire spécifique de chaque corps et degré d’enseignement. La FSU revendique un recrutement par concours national, correspondant au même niveau de qualification pour tous, PE, certifiés, PLP, P-EPS et CPE. Elle demande le maintien du potentiel des IUFM. Elle revendique que soient construites les articulations entre des cursus universitaires, qui intègrent formation disciplinaire et professionnelle, et les concours qui prennent en compte la nécessaire préparation à la diversité des métiers et des situations d’enseignement. 
 
La FSU réaffirme sa demande de remise à plat de l’ensemble de cette réforme et exige le maintien des dispositifs de formation initiale existants pour la rentrée prochaine, ce qui implique le retrait des textes relatifs à. la formation Dans ce cadre, elle demande une concertation approfondie concernant l’ensemble des aspects de la formation des maîtres, et notamment l’organisation de l’année de fonctionnaire stagiaire.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU