Pour Info - FSU - En ligne


Editorial

jeudi 17 février 2011  Enregistrer au format PDF


En 2010, pour les 40 ans du Mouvement de Libération des femmes, de nombreuses initiatives ont été prises, colloques, manifestations, expositions. Cet anniversaire a surtout été l’occasion de démontrer à quel point les droits des femmes ont encore besoin d’être défendus, protégés pour progresser, voire ne pas régresser.

En Novembre 2010, un stage national FSU a été consacré aux droits des femmes. L’occasion de faire le point sur les mobilisations en cours, les actions menées quotidiennement dans le cadre des syndicats, mais aussi au sein de structures comme le planning familial (MFPF), le collectif national pour les droits des femmes (CNDF), la Marche Mondiale des Femmes (MMF). L’occasion aussi de se pencher sur la place des militantes dans les instances dirigeantes de la fédération et de ses syndicats.

2010, c’était aussi l’année de la fermeture ou du regroupement de 11 centres d’interruption volontaire de grossesse (IVG),... mais aussi de la réforme des retraites, qui aggrave encore les inégalités vécues dans la vie familiale et professionnelle....

L’annonce de la réouverture du centre IVG de Tenon en Janvier 2011, après 15 mois de mobilisation incessante des habitant-e-s du 20ème arrondissement et des organisations politiques, associatives et syndicales, est la preuve que la mobilisation porte ses fruits. L’acharnement des pouvoirs publics à mettre en œuvre les projets gouvernementaux n’a pas eu raison de ceux et celles qui refusaient la disparition d’un service public de proximité, un service public à l’écoute de toutes les femmes.

Le vote de la Loi Cadre contre les violences faites aux femmes est aussi un résultat encourageant de nos actions.
En 2011, les batailles sont plus que jamais nécessaires. La casse des solidarités nationales, des services publics, les pistes gouvernementales de réforme de la prise en charge de la perte d’autonomie touche les femmes de plein fouet. Les temps partiels imposés, la question des salaires, des violences faites aux femmes, sont toujours d’actualité malgré les luttes et le temps qui passe !
Le 8 Mars devra être l’occasion de rappeler nos exigences, notamment l’application de la Loi-cadre pour laquelle un comité de vigilance a été créé.

La FSU, la CGT et Solidaires organisent comme chaque année un stage intersyndical sur les droits des femmes. Il aura lieu les 17 et 18 mars. Inscrivez vous largement auprès des sections départementales FSU, ce sera l’occasion d’échanger, de nous rencontrer, de construire aussi nos mouvements de demain. La mixité à l’école, au travail et aussi dans le milieu syndical y sera analysée. Nous évoquerons la récente loi Cadre contre les violences faites aux femmes et les enjeux parfois mal compris de la féminisation des textes.

Pour la FSU, il est essentiel de défendre les droits des femmes dans une perspective d’égalité afin de construire une société plus juste pour toutes et tous.


Ingrid Darroman, Sigrid Gérardin, Annette Girardclos,
Frédérique Payen


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU