Pour Info - FSU - En ligne


Editorial :

jeudi 12 décembre 2013  Enregistrer au format PDF

Construire nos
revendications pour les droits des
femmes !


Prostitution, IVG, égalité professionnelle, violences faites aux femmes, les chantiers et les luttes pour les droits des femmes ne manquent pas.

La FSU dans son dernier congrès, par sa signature du protocole égalité dans la fonction publique, par l’investissement de certains de ses syndicats nationaux sur la question de l’éducation à l’égalité, a démontré sa volonté de travailler à ce combat quotidien qu’est le refus de l’oppression spécifique dont les femmes sont encore et toujours les cibles.

Elles sont victimes des conséquences d’un système de domination, le patriarcat qui aujourd’hui s’exprime avec toujours autant de violences. L’ordre moral, les formes extrémistes des religions, les partisan-es d’une inégalité prétendue naturelle entre femmes et hommes dans la sphère familiale, amoureuse, sexuelle ou du travail, poursuivent leur offensive rendue visible avec les manifestations anti mariage pour toutes et tous.
Notre mouvement syndical, particulièrement investi dans des secteurs très féminisés doit aujourd’hui s’affirmer plus qu’il ne l’a fait sur ce terrain.

L’enjeu de l’égalité est celui de toutes et tous. Quand les femmes subissent des écarts de salaires allant jusqu’à 30 % par rapport à leurs collègues masculins, quand les femmes subissent la crise économique de plein fouet, quand des femmes sont victimes de violences quotidiennes dans leur sphère familiale comme au travail, quand le sexisme s’exprime à travers tous les médias, c’est toute la société qui est mise en danger. La lutte pour une égalité réelle doit être celle du mouvement syndical dans son ensemble. La question des droits des femmes ne peut continuer à être considérée comme un « supplément d’âme » à notre militantisme.

En ce mois de Novembre, ce sont les violences et particulièrement dans le débat politique, la question de la prostitution qui sont mises en avant.
La FSU a appelé à la manifestation du 23 Novembre contre les violences faites aux femmes et aux rassemblements locaux.

« La question de l’inégalité des sexes est éminemment politique.
Ce modèle inégal est la matrice de tous les autres régimes
d’inégalité. »

Françoise Héritier


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU