Pour Info - FSU - En ligne


Editorial

mercredi 9 juillet 2008  Enregistrer au format PDF

Salaires et pouvoir d’achat, une caricature
de négociation


La réunion sur les salaires et le pouvoir d’achat qui s’est tenue ce jour à Berçy a constitué une caricature de négociation.

Le gouvernement qui a cherché à la réduire à une réunion « d’échanges »a ignoré systématiquement l’exigence unanime des organisations syndicales de revaloriser le point d’indice commun à tous les fonctionnaires dès 2088 et a maintenu délibérément pour les années à venir des augmentations qui entérinent en fait une baisse générale du pouvoir d’achat dans la fonction publique. L’essentiel des mesures « nouvelles » proposées relèvent de la cosmétique et se limitent aux mesures minimales rendues indispensables par l’augmentation du SMIC et la flambée du prix des carburants.

De fait les propositions gouvernementales déboucheraient sur une individualisation accrue des rémunérations remettant en cause l’existence de carrières et les garanties collectives des fonctionnaires en matière de rémunérations.

Au cours de la séance, le ministre du Budget et de la Fonction Publique a éludé toutes les revendications portées par les organisations syndicales. C’est pourquoi la FSU avec l’ensemble des organisations lui a demandé de mettre fin à la séance et de proposer dans les meilleurs délais une nouvelle date avec des propositions gouvernementales permettant une négociation sur l’ensemble des éléments constitutifs de la rénumération.

La FSU considère que les négociations salariales dans la Fonction Publique n’ont pas commencé. ; elle exige une véritable négociation avec des propositions gouvernementales susceptibles d’assurer enfin le maintien et l’amélioration du pouvoir d’achat de tous. Elle souhaite que l’ensemble des organisations syndicales débattent rapidement des moyens de mobiliser les personnels.


Communiqué FSU du 3 juillet 2008


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU