Pour Info - FSU - En ligne


Editorial

lundi 26 janvier 2009  Enregistrer au format PDF


Le ministre de l’Education Nationale vient d’annoncer le recrutement de 5000 « emplois aidés » pour lutter contre l’absentéisme des élèves alors qu’il taille dans les recrutements d’enseignants et de personnels d’éducation et que la dotation des établissements scolaires en assistants sociaux reste dérisoire.

D’un côté il reconnaît ce que nous ne cessons de dire, à savoir que le travail éducatif nécessite la présence de personnels en nombre devant les élèves, de l’autre il ignore que ce travail implique de la formation, de la qualification et de la stabilité, notamment pour pouvoir travailler en équipe. Il répond de façon dévoyée aux besoins du système éducatif en ajoutant de nouveaux personnels extrêmement précaires. Dans le même temps, silence du ministre pour les dizaines de milliers d’EVS (Emplois Vie Scolaire) et d’Assistants d’Education qui risquent de se retrouver au chômage fin juin 2009.

Cette annonce ne peut que confirmer l’exigence portée par les personnels, les parents et les jeunes d’un abandon des suppressions de postes et d’une politique de l’emploi répondant véritablement aux besoins et notamment de suivi éducatif des élèves ou de remplacement des enseignants absents.

Une raison de plus pour se mobiliser massivement le 29 janvier.

Communiqué FSU du 22 janvier 2009


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU