Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2006-2007 > N°367 du 11 au 15 décembre 2006 > Éditorial : représentativité des syndicats

Éditorial : représentativité des syndicats

mercredi 13 décembre 2006  Enregistrer au format PDF


Bernard Thibault et François Chérèque ont tenu ensemble une conférence de presse le lundi 4 décembre 2006 sur les questions de dialogue social et de représentativité. Non seulement cette conférence commune constitue en soi un événement mais, suite au vote intervenu au CES, elle ouvre une perspective pour l’avenir du dossier "représentativité" ; en effet les deux confédérations se sont mises d’accord sur une démarche commune visant à obtenir que le projet de loi, actuellement débattu à l’Assemblée nationale, sur « la modernisation du dialogue social » soit amendé pour y transposer les conclusions du CES. Pour cela, elles se sont accordées sur une position commune qui contient un certain nombre d’orientations qui correspondent aux choix exprimés par la FSU. Elles restent encore volontairement imprécises, selon les 2 confédérations, sur un certain nombre de points qui font débat, notamment la nature des élections à utiliser.
Pour sa part, la FSU n’a pas de mandat pour trancher sur les modalités de vote des salariés du privé.
La démarche des 2 confédérations rencontre le souhait exprimé par la FSU de voir sans attendre traduites dans la loi les propositions du CES : après son communiqué du 30 novembre, la FSU vient de s’adresser aux groupes parlementaires dans ce sens en insistant notamment sur la possibilité d’abroger immédiatement la loi Perben.
La FSU continuera à intervenir sur ce dossier et contribuera à la construction d’une démarche unitaire la plus large pour que les règles de représentativité soient rapidement réformées.
Les congrès départementaux et le congrès national devront bien évidemment préciser nos mandats sur ces questions.

Gérard Aschieri
Paris le 5 décembre 2006


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU