Pour Info - FSU - En ligne


Expulsion des réfugiés de Calais

lundi 28 septembre 2009  Enregistrer au format PDF


La Fédération Syndicale Unitaire dénonce et condamne l’expulsion médiatique des réfugiés de Calais, dont tout le monde sait qu’ils ne sont pas expulsables du territoire européen, car en provenance de pays en guerre.

Cette fermeture médiatisée de la « Jungle », dont le nom même rappelle dans quelle inhumanité sont tenus ces réfugiés, sonne comme un aveu d’échec d’une politique qui a conduit d’abord à la fermeture du centre de Sangatte et maintenant à l’évacuation provisoire d’un lieu précaire vécu comme un refuge. En effet, comment penser qu’en renvoyant à des zones de non-droit des personnes qui, ne pouvant passer en Grande-Bretagne comme elles le désirent, sont contraintes à une précarité effroyable, va commencer à s’ouvrir le moindre début de solution aux problèmes qu’elles rencontrent ? Il s’agit uniquement de le déplacer momentanément, le temps que les feux des projecteurs s’éteignent sur l’illusion de fermeté, seul objectif véritablement recherché.

Comme le soulignent les organisations locales, associations et syndicats, qui les soutiennent, « les expulser de ce lieu c’est les remettre dans l’ombre », et donc en vérité à la merci des profiteurs de misère, qu’ils soient employeurs sans scrupule, marchands de sommeil ou même et surtout ces fameux passeurs que le gouvernement prétend hypocritement combattre, et qui ne vont pas manquer de faire monter leur prix.
La seule solution acceptable ne réside pas dans une telle politique qui déshumanise ces personnes et les traite comme un problème que l’on se repasse entre Etats européens, au mépris du droit d’asile auquel elles ont pourtant droit. Seule une décision européenne consistant en la mise en place un véritable plan de solidarité intra-européen, liée à une politique active de recherche de solutions dans les pays d’origine, permettrait de sortir de cette politique de la honte dans laquelle les décisions des dirigeants européens plongent l’ensemble des citoyens de l’Union. En attendant, ce n’est pas en s’attaquant aux personnes, à leurs abris de fortune et à leurs maigres biens que l’on pourra faire croire avoir apporté la moindre réponse à une situation dramatique. Tout juste aura-t-on montré le pire visage de ce à quoi peut ressembler la politique d’immigration d’un Etat aveuglé par sa volonté de raffler le maximum de voix à l’extrême droite.

La FSU 59/62 appelle à un rassemblement ce soir à 19H, place de la République, parvis des Droits de l’Homme, à Lille, et appelle à se rassembler partout où cela est possible.


Communiqué de presse FSU du 22 septembre 2009


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU