Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2007-2008 > N°402 - 21/01 au 25/01 - 2008 > Formation professionnelle tout au long de la vie

Formation professionnelle tout au long de la vie

vendredi 25 janvier 2008  Enregistrer au format PDF

Plénière CNFPTLV du 12 décembre 2007


Le président rappelle en préambule que le Conseil ayant été institué le 4/3/5 il conviendra de procéder au renouvellement des membres courant mars 2008 dernier délai.

1/ PV plénière du 2/10/7 approuvé à l’unanimité

2/ Compte rendu du groupe de travail sur la Sécurisation des Parcours Professionnels (SPP) par sa présidente, représentante de la région IDF :
Mandat : en quoi la Formation professionnelle contribue-t-elle à la SPP
5 réunions de travail depuis sa constitution le 13/3/7 en deux étapes : primo, recensement des actions de SPP (sans définition a priori des concepts), secundo étude de 250 fiches réponses dont 12 ont été analysées de façon approfondie.

1° conclusions : La FP contribue bien à la SPP… mais ne suffit pas à elle seule à sécuriser les parcours.

En l’état actuel, la SPP, d’une part s’appuie systématiquement sur les notions de parcours et d’accompagnement, notions qui doivent être précisées et, d’autre part, intègre une ingénierie de dispositifs et de partenariats dont il faut réduire la complexité. De plus, les conditions spécifiques de financement de cette ingénierie sont très rarement prévues. Il faudrait donc : « articuler négociation nationale et dialogue social territorial, construire des droits (et la mise en œuvre de ces droits), accompagner dans l’emploi et hors l’emploi, pratiquer la GPEC et l’orientation professionnelle. Ce qui suppose des lieux de coordination inter acteurs formalisés, organisés au trois niveaux d’intervention (bassin de vie et entreprise, région et branche, instances nationales) pour croiser les logiques de métiers, de territoires et de qualifications ».
Quelques réflexions entendues dans le débat (présentation non exhaustive) : le représentant des Régions rappelle que la sécurisation commence dès le début de la formation initiale, le MEDEF regrette l’absence de l’entreprise dont le rôle est pourtant essentiel en matière de SPP (sic) et demande si l’on se situe dans le domaine économique ou social, la représentante de la région de La Réunion (et pas seulement elle) déplore l’extrême difficulté à faire travailler ensemble les différents acteurs, le rapporteur de la mission sénatoriale insiste sur l’importance de la volonté politique, notamment au niveau régional et local, la FSU souligne la contradiction entre le discours sur « l’individu acteur » et la déresponsabilisation de celui-ci dans le cadre de la SPP et remarque qu’on raisonne sans s’interroger sur les raisons de l’insécurité professionnelle considérée comme une donnée de départ, la représentante de la région PACA dénonce « l’air du temps » de la compétition et de l’individualisation à outrance qui est aux antipodes de la sécurisation des parcours.

Très majoritairement (Régions, CGT, FSU, UNSA, MEDEF, UPA, rapporteurs), le Conseil émet le vœu que le travail soit poursuivi. Le mandat est donc prorogé (et élargi à l’analyse de l’impact des Contrats de Transition Professionnels) avec un calendrier serré : les préconisations devront être validées (après passage en bureau) à la plénière du 27 février 2008.

3/ Le rapport prévu sur la VAE par le délégué général à la DGEFP (en lien avec les préconisations du Conseil) est reporté sine die, celui-ci devant être tout d’abord présenté au parlement.

4/ Présentation des travaux de la Commission des comptes relatif au tableau de bord des PRDF (une analyse spécifique de ce document est en cours de rédaction. NdA)

5/ Diverses demandes de renouvellement d’habilitation à collecter la taxe d’apprentissage sont adoptées avec NPPV des Régions et de la FSU (comme à chaque fois).

La réunion est clôturée par une conférence de presse (à laquelle la FSU n’a pu assister) au cours de laquelle sont présentés divers travaux du Conseil :
- « Evaluation des Contrats d’Objectifs Territoriaux » (Commission de l’évaluation)
- « Première approche du financement et des effectifs de l’apprentissage en France – données 2004 »
- « L’apprentissage : recommandations relatives aux sources d’informations statistiques et financières »
- « Etude relative au potentiel du taxe d’apprentissage par Région – données 2004 »
- « Géographie de la formation professionnelle » (Commission de l’évaluation)

Une synthèse (par document) est en cours d’élaboration (NdA)

Jean-Marie Canu


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU