Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2010-2011 > N°483 - Du 21 au 25 mars - 2011 > G8 et G20, note du secteur international

G8 et G20, note du secteur international

lundi 28 mars 2011  Enregistrer au format PDF


Note n°1 ( mars 2011) :
Mobilisations face aux sommets : G8 (26-27 mai à Deauville) et G20 (3-4 novembre à Cannes)


1/ Infos générales G8/G0

Le G20 est apparu au début de la crise financière et économique, il a pris le relais du G8 sans toutefois remplacer ce dernier. Le G20 rassemble les représentants des pays les plus riches et ceux des pays émergents, reflétant les nouveaux rapports géostratégiques et économiques mondiaux. Ce sont 20 pays qui génèrent à eux seuls plus de 90% de la richesse mondiale.

Le premier G20 a eu lieu en novembre 2008 à Washington, il a fixé les grandes questions qui allaient être étudiées ultérieurement.
La volonté proclamée était de tirer toutes les leçons de la crise, de « réguler le capital financier » voire de re-fonder un nouvel ordre économique mondial. Les mesures qui devaient être débattues : remise en cause du niveau de rémunération des traders, contrôle des opérations spéculatives, le renforcement des règles prudentielles pour les banques suppression des paradis fiscaux, taxation de la finance et dernièrement refonte du système monétaire.

Sans surprise, le G20 a échoué dans chacun de ces domaines.
Cet échec est lié à des divisions internes et à la défense des intérêts de chacun mais surtout au refus de remettre en cause la primauté et l’intégrité des marchés financiers. La crise est interprétée non pas comme un résultat inévitable de la logique des marchés dérégulés, mais comme l’effet de l’irresponsabilité de certains acteurs financiers mal encadrés par les pouvoirs publics »
En particulier, les réformes refusent toute mesure ( taxe par ex) qui réduirait le volume global des transactions financières, ou qui conduirait à la séparation des banques de dépôt et de crédit, et réduirait la taille des institutions financières.

Le FMI est placé au coeur du dispositif : La principale mesure concrète du G20 de Londres fut la décision de doter le FMI de ressources nouvelles très importantes, à hauteur de 1 000 milliards de dollars, dont 500 sous forme de droits de tirage spéciaux, pour financer les pays en difficulté. Cette relance du FMI a été effectuée sans aucune réforme de l’institution. Le FMI est même devenu, à la faveur de la crise de l’euro au premier semestre 2010, et à la demande expresse de la Commission et des dirigeants européens, le chef d’orchestre de plans d’ajustement structurel d’une brutalité rare au coeur même de l’Europe.


2/ G8- G20 sommets 2011 en France sous la présidence Sarkozy

Qu’il s’agisse du G20 ou du G8, ces deux sommets sont présidés cette année par « la France » : le premier depuis le 12 décembre, le second depuis le 1er janvier.

Le calendrier officiel se précise

- G8 : les 26 et 27 mai 2011 à Deauville
- G20 : les 3 et 4 novembre 2011 à Cannes (probablement précédé comme à Séoul d’un B20, B= business, réunissant les plus influents patrons du monde).

L’agenda du G20 prévoit entre autre :

- La réforme du système monétaire international
- La réduction de la volatilité des marchés des matières premières
- La réforme de la gouvernance mondiale

L’agenda du G8 portera notamment sur :

- La croissance verte
- Internet
- Le partenariat avec l’Afrique

2 . Les mobilisations

- A l’échelle nationale, un collectif national s’est mis en place pour préparer une campagne antig8-g20. Il s’appelle la "Coalition g8-g20 2011" et regroupe (pour l’instant) : CRID, AITEC, ATTAC, CGT, Solidaires, FSU, Confédération Paysanne, CCFD, Cédétim, Emmaüs international, France Amérique latine, IPAM, Mouvement de la Paix, Les Amis de la Terre, No-vox, Oxfam France, Peuples Solidaires, Réseau Foi et Justice Afrique-Europe, Ritimo, Survie, Transform !, Vamos, Vision du Monde. Les partis politiques sont en soutien : Jeunes Verts, Alternatifs, NPA, Parti de Gauche, PCF. Voir son appel en annexe.

- Au niveau local :
- des collectifs au Havre, à Caen et à Rouen qui travaillent ensemble pour préparer les mobilisations au moment du G8 à Deauville en mai
- 1 collectif Nice/Cannes en vue des mobilisations G20 en novembre

La mobilisation contre le G8 :

Le sommet officiel se tenant en semaine et son contenu n’étant pas totalement précisé, les discussions se poursuivent pour déterminer le type de mobilisation le plus approprié.
Les pistes sont les suivantes :
- une manifestation le samedi qui précède, c’est-à-dire le 21 mai au Havre suivi d’un « Forum » le dimanche
- des manifestations décentralisées en semaine, le 26 ou le 27 mai.


La mobilisation contre le G20 s’oriente vers :

Un forum des peuples qui commencerait le lundi 31 octobre et se poursuivrait le mardi 1er novembre au matin suivi d’une marche/manifestation l’après-midi. Les jeudi 3 et vendredi 4 serviraient "à suivre" les travaux du G20 avec médias alternatifs et actions. La mobilisation est donc envisagée comme précédent la tenue du sommet.
Ces dates ont été retenues car cela tombe pendant les vacances de la Toussaint et surtout le mardi 1er novembre est un jour férié dans au moins 13 pays d’Europe.

Annexe : l’appel unitaire du collectif

En novembre prochain, la France prendra la présidence du G8 et du G20 et organisera ces sommets respectivement en juin et novembre 2011. Mais les sommets passent, et les crises économique, financière, écologique et sociale persistent. Les derniers G8 et G20 (de Pittsburgh 2009 et de Toronto 2010) n’ont apporté aucune réponse réelle à ces crises. Au contraire, tout laisse à penser qu’ils ont d’abord cherché à relégitimer les acteurs et les mécanismes à l ?origine de ces crises, tout en faisant payer la note aux citoyens.
Nous savons que les réponses solidaires et démocratiques à la crise mondiale ne viendront pas des seuls dirigeants des pays les plus riches, mais des peuples eux-mêmes et d’un G192 représentant tous les États de la planète Nous refusons de laisser aux puissants le droit d’imposer leurs solutions à des crises qu’ils ont engendrées. Nous voulons montrer que des voies alternatives existent, pour l’accès de tous aux droits humains fondamentaux, pour un partage plus juste des richesses, pour des modes de production et consommation qui préservent la planète et pour une démocratisation des instances de décisions internationales. Nos mouvements font la démonstration par leurs pratiques et leurs propositions que ces alternatives sont crédibles.
Bien que se tenant à quelques mois d’échéances électorales françaises, la portée de ces sommets est planétaire, et les mobilisations en préparation seront internationales. Le Forum social mondial de Dakar en février 2011, ainsi que les mobilisations internationales prévues d’ici juin 2011, pourront en constituer des étapes de préparation.
Nous appelons à la convergence des mobilisations à l’occasion de la tenue en France des sommets du G8 et du G20, et au rassemblement des mouvements, réseaux et organisations. Nous nous appuierons sur la diversité de leurs formes de réflexion et d’action pour exprimer des préoccupations communes et des propositions alternatives.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU