Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2008-2009 > N°437 - 27/04 au 01/05 - 2009 > Groupe de travail sur les concours de recrutement le 21 avril (...)

Groupe de travail sur les concours de recrutement le 21 avril 2009

jeudi 30 avril 2009  Enregistrer au format PDF


Délégation FSU : G.Aschieri, Cl.Pontais (SNEP), D.Robin (SNES), M.Champesme (SNESUP), J.Dammerey (SNUEP),
G.Moindrot (SNUIPP)

Autres organisations : UNSA Education, CSEN, SGEN-CFDT

Ministère : Cabinet de X.Darcos, Cabinet de V.Pécresse, DGRH, DESCO, Secrétaire Général du MEN, le recteur Marois (co-président de la commission Marois-Filâtre)

Nous avons choisi de faire une déclaration préalable rappelant nos exigences, en particulier sur l’année 2010 : vous la trouverez ci-jointe.
Toutes les autres organisations ont formulé les mêmes exigences pour 2010.

Le Directeur de cabinet de X.Darcos a répondu qu’il était d’accord pour réexaminer la question de l’année 2010 et qu’il proposerait rapidement une réunion spécifique là-dessus.
Sur l’engagement concernant les moyens de la formation en 2010 et le maintien des centres départementaux, il a affirmé que les ministres s’étaient exprimés dans ce sens devant le parlement et que ces propos avaient valeur officielle.

Il a proposé un calendrier rapproché pour la suite des groupes (la prochaine réunion concernera le cadrage des masters et l’articulation masters/concours et aura lieu le 29 avril) en indiquant que la commission de concertation (Marois-Filâtre) qui allait être installée travaillerait en articulation avec les débats conduits dans ces groupes. Il s’est dit d’accord avec la demande d’articuler les discussions de trois groupes.

Sur les validations de masters par la DGES que nous avions contestées, le représentant de V.Pécresse a essayé d’expliquer qu’il ne s’agissait pas de préjuger des masters définitifs mais simplement de répondre à la demande de quelques établissements et que de telles validations seraient pour un an après vérification par la DGES de la demande de ces établissements.

Comme j’ai repris la parole pour insister fortement sur l’aspect provocateur que prendrait une telle validation, il m’a été répondu que mon interlocuteur n’avait pas de mandat pour aller au-delà de ce qui avait été dit mais que la demande de la FSU serait rapportée à la ministre.

La discussion a ensuite porté sur le concours et s’est concentrée autour de trois axes :
- l’agrégation et les conditions des titres pour la passer
- les concours internes et les conditions de titre
- le nombre d’épreuves des concours et l’épreuve de « connaissance du système éducatif »

La discussion n’a pas abouti à des conclusions mais il a été convenu qu’elle se poursuivrait par une étape traitant séparément chaque type de concours (la prochaine réunion le 30 avril portera sur les CAPES/T et Agrégation) ; le ministère a par ailleurs semblé admettre une certaine souplesse sur le nombre d’épreuves et les coefficients de ceux-ci.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU