Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2009-2010 > N°454 - Du 4 au 8 janvier - 2010 > Hors thèmes : Un syndicat d’inspecteurs dans la FSU !

Hors thèmes : Un syndicat d’inspecteurs dans la FSU !

mercredi 6 janvier 2010  Enregistrer au format PDF


Le SNPI-FSU s’inscrit dans un syndicalisme de transformation sociale inspiré d’idéaux démocratiques, laïcs et sociaux ambitieux. Il estime que l’inspection du système éducatif n’a de légitimité que si elle participe à cette ambition progressiste et humaniste.
Il fait partie des syndicats fondateurs de la FSU. Au moment de l’éclatement de la FEN, des dizaines d’inspecteurs des corps des IA-IPR et des IEN ont choisi de refonder un syndicalisme de l’éducation nationale sur la réaffirmation de valeurs essentielles qui ont donné naissance à une fédération devenue la première fédération de l’Éducation nationale.

Le SNPI est un petit syndicat par la taille, d’abord parce que son champ de syndicalisation est restreint par nature : tous corps confondus, on compte un peu moins d’un inspecteur pour trois cents enseignants. Mais aussi parce que le SNPI-FSU incarne une vision exigeante et innovante du syndicalisme des corps d’inspection au-delà des légitimes revendications corporatistes. Il défend une conception du professionnalisme des inspecteurs qui dépasse les représentations usuelles.

Pour le SNPI, l’inspecteur n’a pas vocation à être la simple courroie de transmission, obtuse et autoritaire, que décrient beaucoup d’enseignants et que souhaitent certains dirigeants politiques. La hiérarchie doit d’abord être un système d’organisation des domaines de compétences dans le cadre d’une fonction publique républicaine et démocratique. Il s’agit de permettre l’articulation fonctionnelle et intelligente d’un système éducatif national ambitieux et foncièrement imprégné des valeurs sociales et démocratiques de la république.

C’est pourquoi le SNPI est attaché à l’existence d’un grand corps
d’inspection pédagogique national à plusieurs grades, indépendant des lobbies locaux, et à l’abri des pressions d’une société qui se marchandise au détriment de la démocratie.

Aujourd’hui, la majorité des inspecteurs adhérents du SNPI-FSU est composée d’anciens enseignants et personnels d’orientation et d’éducation qui étaient déjà adhérents et militants au sein des syndicats de la FSU. Ils sont devenus inspecteurs pour promouvoir — dans un autre domaine de compétences que celui de l’enseignement direct — la grande œuvre d’un enseignement républicain et démocratique qui fait progresser la société vers plus de justice sociale et culturelle.

Au sein de la FSU, nous considérons que les cadres du système scolaire, qu’ils soient inspecteurs ou chefs d’établissement, ne peuvent être relégués au rôle de gestionnaires vassalisés, inconsistants et néanmoins autoritaires. La FSU n’atteindra pas son objectif de transformation sociale en faisant l’impasse sur les corps d’encadrement. Elle doit au contraire les investir en encourageant ses adhérents dans les concours de recrutement. C’est un objectif stratégique pour les années qui viennent, alors que le pouvoir politique promeut le management par la concurrence, l’individualisme et l’autoritarisme.

SNPI-FSU


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU