Pour Info - FSU - En ligne


Journée d’action le 15 décembre

lundi 7 décembre 2009  Enregistrer au format PDF

Enseigner est un métier qui s’apprend ! Nous refusons la réforme actuelle de la formation des enseignants et exigeons d’autres choix !


Le 15 décembre sera une journée d’action consacrée à la formation des enseignants. Cette journée est unitaire et c’est une force considérable qu’il convient d’utiliser au mieux.

Il est important que la formation, qui apparaît souvent comme une affaire de spécialistes, soit perçue par chaque enseignant-chercheur, enseignant-e, étudiant, lycéen, parent, citoyen, élu,
comme un enjeu déterminant pour l’avenir du système éducatif.
Ce que nous voulons prioritairement, c’est dire : « Stop ! Il faut une remise à plat totale de cette réforme impliquant le retrait des décrets concernant la formation des enseignants et des textes d’application déjà publiés et l’ouverture de négociations ! Pour cela, il faut du temps…
Le temps d’une négociation sérieuse ! Nous avons des propositions alternatives. Si elles nécessitent d’engager des moyens financiers et humains, c’est l’avenir de l’Ecole, des jeunes qui est en jeu ! »

Cette journée a plusieurs objectifs :

• Informer et toucher les parents, tous les citoyens
• Mobiliser les étudiants, formateurs des IUFM et UFR, tous les universitaires et rendre visible cette mobilisation
• Informer et étendre la mobilisation aux enseignants des écoles, collèges et lycées
• Obtenir le soutien d’élus et de personnalités
Cela doit se faire sur la base du texte intersyndical commun qui représente une avancée parce qu’il ne se contente pas de refuser la réforme mais met en perspective des propositions alternatives.
Pour la FSU toutefois, cette journée doit s’articuler avec la bataille sur les postes (et notamment les postes au concours) mais aussi avec celle sur la conception du système éducatif et les actions engagées dans ce cadre (lycée, ...)

Ce qui est prévu au niveau national (pour le moment, cela peut évoluer) :

• Ouvrir un site pour accueillir les soutiens (individuel ou au nom d’association) au texte
intersyndical
• Prendre contact avec nos partenaires habituels (associations complémentaires de l’école, associations de spécialistes, sociétés savantes, collectifs, etc.) et un certain nombre d’élus
et de personnalités. Ceci doit pouvoir être décliné au niveau départemental et académique.
• La FSU Ile de France réfléchit à une initiative parisienne de façon à poursuivre deux objectifs à la fois : rendre visible et informer l’opinion du contenu de la réforme (nos critiques et nos propositions alternatives). Celle-ci, qui sera attendue par tous les médias, doit être forte et permettre d’associer les parents, les lycéens et les étudiants.
• Un préavis de grève sera déposé par la FSU

Au niveau local :

Nous vous suggérons de tendre vers une organisation qui permet à la fois de :
• Informer et recueillir le maximum de soutiens
• Informer et contacter les établissements
• Contacter les étudiants de Licence, contacts d’élus, de responsables universitaires, d’associations, de personnalités locales, etc.), Manifester envers le rectorat ou l’IA
(audience, délégation et manif si possible). Dans les universités, demander la banalisation de la journée du 15/12 aux présidents d’universités et organiser des AG

En amont du 15 décembre :

• Prendre contact avec l’UNEF et/ou les autres syndicats étudiants
• Organiser une réunion intersyndicale avec les appelants avec si possible la présence des
responsables syndicaux IUFM/université pour voir ce qu’il est possible de faire le 15
décembre
• Participer, sur la base de nos revendications, à la protestation initiée par la CDIUFM le 7
décembre dans les établissements
• Prendre contact avec les associations complémentaires de l’école, la présidence
d’université, les élus régionaux et autres pour des prises de position de conseils
(université, IUFM, régional,…)
• Faire circuler l’appel intersyndical

Bon courage à tous et toutes !


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU