Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2010-2011 > N°483 - Du 21 au 25 mars - 2011 > La colère monte d’un cran chez les infirmières de l’Education Nationale

La colère monte d’un cran chez les infirmières de l’Education Nationale

lundi 28 mars 2011  Enregistrer au format PDF


Au moment où une réflexion s’engage sur les missions des infirmières de l’Education nationale dans le but de renforcer les réponses aux évolutions des besoins de santé des élèves concernant le mal être sous toutes ses formes (prévention conduites addictives, suicide, IVG….) le ministre de l’Education nationale refuse à l’ensemble des infirmières de son ministère le reclassement en catégorie A mis en œuvre à la Fonction publique Hospitalière. Pourtant, cette disposition n’est que la simple reconnaissance du niveau de qualification de toutes les infirmières, quelque soit le secteur d’activité.

Outre le fait que les engagements du gouvernement et du Président de la République ne sont pas respectés, la pénurie d’infirmières auprès des élèves et des équipes éducatives va s’aggraver durablement. L’attractivité de l’exercice à l’éducation nationale est fortement compromise.

L’annonce à plusieurs reprises par le Ministère de l’Education nationale de la création d’un corps d’accueil en catégorie A, est sans cesse différée. Les retards de carrière injustifiés et inacceptables pour nos collègues s’accumulent par rapport à leurs homologues de la Fonction Publique Hospitalière. C’est un véritable déni de la reconnaissance des qualifications et des responsabilités des infirmières en exercice auprès des élèves. Nous considérons que c’est en totale contradiction avec sa volonté affichée d’améliorer les réponses aux élèves pour leur réussite scolaire et leur bien être.

C’est pourquoi les infirmières de l’Education nationale viendront de toute la France et seront massivement présentes le mardi 29 mars 2011 à Paris, à l’appel du SNICS-FSU et du SNIES UNSA Education. Les infirmières des départements d’Outre-mer seront aussi dans l’action le même jour. Elles exigent toutes l’application immédiate de leur reclassement en catégorie A type.

Communiqué de presse commun SNICS-FSU
et SNIES UNSA Education


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU