Pour Info - FSU - En ligne


Le SNPI-FSU renforce sa position

lundi 7 décembre 2009  Enregistrer au format PDF


Le SNPI-FSU renforce sa position de 2e syndicat représentatif des inspecteurs de l’éducation nationale

Les résultats officieux des élections aux CAP des IEN nous sont parvenus.

Le SNPI-FSU conserve sa base d’électeurs et de militants, malgré les manœuvres parallèles du SIEN-Unsa et du ministère pour le marginaliser ou pour le diaboliser. Il est le seul syndicat à progresser (+ 1,5 %). Il continuera à faire porter sa voix à la CAPN et dans les CAPA où il a pu présenter des listes.

Pour les élus à la CAPN, le tableau reste inchangé : 4 élus pour le SIEN et un élu pour le SNPI.

Dans les académies, certaines répartitions syndicales ont connu des évolutions : là où nos militants sont bien présents, nos scores sont honorables ou réjouissants, malgré un contexte politique fortement défavorable aux valeurs que nous défendons. Notre rapport au métier d’IEN et les convictions qui nous conduisent à l’exercer se concrétisent par un engagement quotidien qui nous laisse parfois bien peu de temps pour l’action syndicale et militante. Mais là où nous sommes bien implantés, nos prises de position et notre action de terrain tracent un chemin dans lequel beaucoup se retrouvent.

On retiendra une hausse notable de l’abstention (+ 6 points) qui a touché particulièrement le SIEN-Unsa et le SGEN-CFDT. Alors que chacun pense que le désintérêt pour l’expression directe ne concerne que les classes sociales à faible capital scolaire et culturel, cette importante hausse de l’abstention montre qu’au contraire, même dans un corps d’encadrement, la possibilité de voter est ignorée par plus du tiers de la profession.

La voix du SNPI-FSU apparaît donc encore une fois originale dans le corps des IEN. Elle présente une alternative à la politique menée depuis deux ans par le ministère, tant pour la nouvelle gestion des corps d’inspection que pour les orientations imposées à notre système éducatif. Cette voix est certes minoritaire, mais elle ne peut être négligée, parce qu’elle s’appuie sur des inspecteurs qui assument des valeurs claires et progressistes.

Le SNPI-FSU remercie chaleureusement les collègues qui n’ont pas eu peur de faire entendre leur choix résolu de changement dans un climat marqué par le renoncement, le fatalisme et l’individualisme. Ils ont semé pour l’avenir. Personne n’en doute. Le combat continue.

La commission administrative nationale


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU