Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2005-2006 > N°354 du 26 juin au 30 juin 2006 > Manifestation le 1er juillet 2006

Manifestation le 1er juillet 2006

mercredi 28 juin 2006  Enregistrer au format PDF


Non aux expulsions, retrait du projet de loi sur l’immigration : manifestation le 1er juillet 2006

La commission mixte paritaire composée de 7 députés et 7 sénateurs a adopté mercredi 21 juin le projet de loi relatif à l’immigration et à l’intégration. Le gouvernement a aussi choisi la procédure d’urgence pour faire adopter une loi attentatoire aux libertés et aux droits fondamentaux, particulièrement discriminante au regard des droits de la personne.

La FSU dénonce une loi qui va rejeter encore plus de personnes dans la précarité, la pauvreté, l’exclusion. La loi entérine la quasi-disparition de la carte de résident et rend les conditions d’accès à la carte de séjour temporaire encore plus difficile en la subordonnant au travail et à la preuve de « l’intégration républicaine » laissée à l’appréciation du maire et du préfet. En ne considérant l’individu que sous l’angle de sa force de travail, elle rend de plus à rendre impossible la vie familiale des conjoints étrangers. Les conditions de regroupement familial sont encore durcies. Et si la circulaire du 13 juin va permettre de régulariser quelques familles, des milliers de jeunes scolarisés avec leurs familles sont menacées d’expulsion dès le 30 juin.

La FSU appelle à renforcer encore plus la mobilisation en participant en nombre important aux opérations de parrainage, en assurant le succès des manifestations du 1er juillet, à l’initiative du collectif « tous uni-e-s contre une immigration jetable » et du collectif Réseau Education Sans Frontière (RESF).

La FSU demande l’arrêt des expulsions, le retrait de la loi et la régularisation des sans- papiers.

Communiqué de presse FSU


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU