Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > N°511 - Du 2 au 6 septembre - 2013 > Mauvais coup contre le pouvoir d’achat des retraités

Mauvais coup contre le pouvoir d’achat des retraités

lundi 9 septembre 2013  Enregistrer au format PDF


La FSU avec ses retraités a pris connaissance des mesures annoncées par le premier Ministre concernant les retraités. Les critiques portées contre le rapport Moreau, notamment celles de la lettre commune de quatre organisations de retraités aux parlementaires, ont été partiellement prises en compte par exemple en ce qui concerne la hausse de la CSG, l’abattement fiscal de 10%.

Pour autant, les mesures annoncées ne sont pas acceptables et s’inscrivent dans les orientations régressives précédentes.

L’allongement de la durée de cotisation programme l’augmentation des effets la décote, et donc la baisse des pensions, et l’augmentation des inégalités parmi les retraités.

Le gouvernement chiffre à 2,7 milliards l’effort des retraités (1/5ème des financements). La FSU se félicite du premier recul gouvernemental que constitue la précision apportée du maintien de la revalorisation du minimum vieillesse (ASPA) au 1er avril

Par contre la hausse des cotisations employeurs sera compensée dès 2014...

S’ajoutant au décrochage des retraites complémentaires sur la hausse des prix, à la nouvelle taxe de 0,3%, le report de toute revalorisation des pensions au 1er octobre (gelant ainsi leur montant pendant six mois supplémentaires) vont encore faire diminuer le pouvoir d’achat des retraités en 2014. Alors que 10% des retraités vivent déjà sous le seuil de pauvreté, cela va renforcer les difficultés de vie de la plupart les retraités. C’est en outre une mesure contre productive dans la lutte contre le chômage.

Le gouvernement, après la CASA, a fait le choix de ne pas engager une réforme globale pour une fiscalité plus juste et d’adopter des mesures au coup par coup qui participent de la contestation de l’impôt. La fiscalisation de la majoration de pension pour les familles de trois enfants, qui n’a rien à voir avec le financement des retraites est de ce point de vue contestable. Elle aura en outre des effets lourds pour certains foyers de retraités devenant imposables.

La FSU poursuivra ses interventions et portera des propositions, dans le cadre unitaire le plus large, pendant le débat parlementaire.

Sans attendre, elle appelle les retraités à se joindre massivement aux actifs et aux jeunes dans les manifestations du 10 septembre pour exiger un système de retraites solidaires sur la base d’une autre répartition des richesses.

Communiqué de presse FSU du 3 septembre 2013


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU