Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2005-2006 > N°355 du 03 au 07 juillet 2006 > Non à la « pénalisation » du mouvement social

Non à la « pénalisation » du mouvement social

mercredi 5 juillet 2006  Enregistrer au format PDF


Non à la « pénalisation » du mouvement social

La FSU proteste contre la décision de la Cour d’Appel d’Orléans qui, en condamnant notamment Jean-Emile SANCHEZ, ancien porte-parole de la Confédération Paysanne, à la prison ferme, infirme la décision de première instance, en l’occurrence la relaxe des 49 faucheurs volontaires d’OGM au titre de l’état de nécessité.

Cela marque un brutal revirement de la justice sur une question citoyenne qui, pour la FSU, relève de la santé publique.

La FSU réaffirme sa demande d’un débat citoyen sur ces questions et condamne la pénalisation du mouvement social, comme elle condamne les tentatives d’intimidation exercées par le Ministère public à l’encontre des journalistes de France 3 qui ont couvert le procès.

Communiqué de presse FSU du 28 juin 2006


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU