Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2005-2006 > N°352 du 05 juin au 09 juin 2006 > Note sur les Assemblées générales d’ATTAC

Note sur les Assemblées générales d’ATTAC

mardi 6 juin 2006  Enregistrer au format PDF


Ce 17 juin, ATTAC tiendra à Rennes une AG extraordinaire suivie d’une AG élective.

Les décisions y sont prises par le vote de l’ensemble des adhérents, soit sur place, soit par correspondance et au plus tard le 9 juin. L’objet de la première est une réforme des statuts de l’association. La seconde renouvellera le conseil d’administration.

Dès juin 2005, la FSU avait proposé de changer les statuts d’ ATTAC afin de renforcer le poids des adhérents non fondateurs, dits « membres actifs ». Actuellement le CA est constitué de 30 membres statutaires avec droit de vote : 18 fondateurs et 12 membres actifs. En outre 6 autres membres actifs participent aux travaux du CA, mais sans droit de vote.
Sept éléments de réforme des statuts sont aujourd’hui proposés au vote des adhérents (<http://www.france.attac.org/a5973>). En particulier, nous y trouvons le doublement du nombre de membres actifs du CA possédant un droit de vote et une inscription des comités locaux dans les statuts. Le CA serait ainsi composé de 42 membres : 18 fondateurs et 24 membres actifs. Pour que cette réforme, qui renforce notablement le lien entre le CA et l’ensemble des adhérents, soit validée, une participation exceptionnelle doit être atteinte afin d’atteindre le quorum de 50 %.

Des questions portant sur la nature et le fonctionnement de l’association ne font pas accord aujourd’hui : place des comités locaux ; rôle des fondateurs ; objet de l’association ; ouverture de la possibilité d’une co-présidence. Il est convenu qu’elles devraient donner lieu à l’ouverture d’un débat à partir au second semestre 2007, afin de déboucher sur une seconde réforme statutaire, venant compléter la première.

L’AG élective nommera le nouveau CA, composé de 42 membres si la réforme des statuts est acquise. La FSU est candidate (voir ci-dessous sa profession de foi), au sein d’une liste de 18 candidats établie par le collège des fondateurs et représentative de la diversité de celui-ci, conformément à l’usage depuis les débuts de l’association. Comme en 1999 et 2002, cette liste est soumise au vote des adhérents d’Attac. Son approbation sera la confirmation d’une représentation du collège des fondateurs au CA d’Attac fidèle à la réalité et à la diversité de ce collège. Ce qui est la condition pour pérenniser ce collège ; développer, enrichir les liens fructueux entre celui-ci et l’association ; ainsi que pour peser en faveur de l’indépendance d’ATTAC.

L’enjeu de ces AG est déterminant pour ATTAC. Après deux années marquées par des difficultés de fonctionnement de son conseil d’administration et par une décrue du nombre de ses adhérents, un nouveau départ est nécessaire. D’où l’importance d’un CA présentant un changement de l’équilibre entre les membres actifs et les fondateurs, sur la base des nouveaux statuts et dans le respect de chacun de ces deux piliers - actifs/fondateurs - d’Attac. D’où l’importance aussi d’un CA et d’un bureau animés d’un esprit de collégialité : condition pour que s’articulent au mieux, perdurent et se développent les apports des différentes composantes (membres actifs, comités locaux, fondateurs, conseil scientifique). En ce sens et afin de sortir de « la crise », depuis un an la FSU a joué un rôle de premier plan par ses propositions et sa participation aux groupes successifs mis en place par le collège des fondateurs ou le conseil d’administration.

Le mouvement ATTAC a démontré maintes fois, et notamment lors de la campagne contre le traité constitutionnel européen, une dynamique et un rayonnement exceptionnels qui reposent sur une singularité : mouvement propre et en même temps lieu de convergence et de mutualisation de forces intellectuelles et militantes. Elue au CA sur la liste des 18 fondateurs, la FSU oeuvrera en particulier à la préservation de cette singularité, et plus généralement au développement, à la dynamique et au rayonnement de l’association.

Profession de foi de la FSU

« Le mouvement contre le CPE a montré que l’idéologie libérale, qui plonge l’humanité dans une crise majeure - écologique, sociale, culturelle, rencontre des résistances de plus en plus fortes et peut être combattue victorieusement. En cela il rejoint le vote contre le TCE. La mobilisation des femmes et des hommes est une urgence. L’altermondialisation ouvre un espoir. Mais il lui faut franchir une nouvelle étape : rassembler de larges secteurs de la population, en France, en Europe, dans le monde ; construire les cadres collectifs de débat, de convergence et de mobilisation pour des propositions alternatives. C’est en ce sens qu’ATTAC a un rôle irremplaçable.

ATTAC - ses adhérents, ses comités locaux, ses fondateurs, son conseil scientifique..., est tout à la fois une association avec son projet, ses campagnes, ses priorités ; et un cadre collectif précieux pour l’altermondialisation.
C’est pourquoi la FSU, co-fondatrice d’ATTAC, est fortement engagée dans l’activité de l’association depuis 1998 : au sein du CA et de son bureau, dans plusieurs commissions et nombre de comités locaux.

Candidat au conseil d’administration, nous avons la volonté d’un travail collectif, de mutualisation et de partage effectif des responsabilités dans un cadre original. Nous portons pour ATTAC une ambition d’élargissement de ses partenaires, de rôle nouveau pour ses adhérents et de relations plus étroites avec les fondateurs pris dans leur diversité. C’est ainsi que la FSU et ses syndicats ont proposé de ne plus avoir qu’un seul candidat au CA ; ont fait des propositions visant à sortir des conflits internes, à dépasser les oppositions de personnes, à renforcer le poids des adhérents. En ce sens, en juin 2005 la FSU a proposé d’opérer une réforme des statuts dans des délais rapprochés. Une première étape doit maintenant se conclure. La FSU entend continuer à s’y impliquer, sans prétention particulière et avec le souci permanent de la cohésion, de la dynamique et du développement d’ATTAC. »


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU