Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2005-2006 > N°333 du 5 au 9 décembre 2005 > « Pour des services publics de qualité partout et pour tous »

« Pour des services publics de qualité partout et pour tous »

jeudi 8 décembre 2005  Enregistrer au format PDF


Guéret, 5 Mars : 7000 personnes, Paris, 19 novembre : 30000 personnes,avec en tête la même banderole : « Pour des Services Publics de qualité partout et pour tous ».

Personne ne peut contester la montée en puissance de cette revendication citoyenne, que le cri de colère des élus creusois d’octobre 2004 relayé par l’appel national lancé par le collectif creusois au soir de la manifestation du 13 novembre a fortement contribué à installer dans le débat politique français. D’autant qu’on a pu constater que la campagne du référendum sur le traité constitutionnel européen a elle aussi beaucoup parlé des services publics et de leur intégration dans les logiques économiques libérales qui dominent la construction européenne. Ce mouvement en faveur des services publics traduit l’inquiétude des Françaises et des Français devant les reculs que depuis des années les gouvernements successifs ont imposés au secteur public en réduisant les budgets, en supprimant des emplois, en privatisant de multiples activités. La dégradation dans la qualité des services rendus, un éloignement accru, l’augmentation des tarifs sont des réalités qui ne concernent pas seulement le monde rural et nous récusons cette approche restrictive choisie par le gouvernement qui aujourd’hui se trouve rattrapé par l’énorme malaise qui s’exprime aussi dans les banlieues.

Au sein de la population le besoin de davantage de services est global. Seuls les services publics sont à même de garantir l’égalité dans l’accès aux droits fondamentaux tels que l’éducation, la santé, les transports, le logement, l’eau et bien d’autres. Confier à des intérêts privés le pouvoir d’organiser l’exercice de ces droits c’est à terme les soumettre aux critères de la rentabilité financière, creuser les inégalités et dissoudre les solidarités. Les élus locaux sont en première ligne dans cette question du rôle du secteur public, tant au niveau des relations avec les grands services de l’État que de la capacité des entreprises publiques à accompagner, voire impulser les dynamiques économiques et sociales que les collectivités territoriales tentent de mettre en œuvre. Les politiques dites de décentralisation opèrent de nombreux transferts de compétences, donc de responsabilités, qui posent de façon souvent dramatique aux Collectivités le problème des moyens, là encore au détriment de l’égalité et des équilibres nécessaires à l’aménagement du territoire.

Il y a obligation et possibilité d’un dialogue social exigeant entre élus, usagers et professionnels pour une couverture satisfaisante et moderne des besoins essentiels au bien-vivre des populations. Nous affirmons que le développement des services publics dans le cadre d’une meilleure maîtrise publique et citoyenne de leur fonctionnement en est une condition première, ce qui ne nous conduit nullement à dénier toute valeur à l’initiative privée en matière de Services contrairement aux assertions politiciennes de ceux qui croient avec le jeu de mots services publics et services au public avoir inventé le sommet des sciences sociales ! Nous continuerons pour notre part à travailler aux convergences pour la défense et le développement des services publics, à réclamer pour eux une autre politique nationale, d’autres choix budgétaires et d’autres modes de fonctionnement plus démocratiques, tout en articulant notre action avec d’autres forces qui en Europe et dans le monde ont ce même objectif au nom du bien commun et de l’intérêt général.

Notre prochain rendez-vous se situera début février en Bretagne où nous réunirons en assemblée plénière tous les représentants des collectifs départementaux y compris ceux - une douzaine - qui sont nés au cours de la préparation du 19 novembre. Ce sera une étape importante pour avancer dans la rédaction d’un manifeste pour les services publics et lancer l’objectif d’organiser dans quelques mois une grande journée nationale unitaire pour les services publics avec participation de délégations étrangères.

Le 25 novembre

La Fédération Nationale des Collectifs de Défense et de Développement des Services Publics


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU