Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2007-2008 > N°418 - 30/06 au 04/07 - 2008 > Prise en charge des ALD (affections longue durée)

Prise en charge des ALD (affections longue durée)

mercredi 2 juillet 2008  Enregistrer au format PDF


Le directeur de la CNAMTS propose un « effort supplémentaire » pour réduire le déficit de la sécurité sociale. S’agit-il de supprimer les exonérations de charges qui pèsent sur le budget de la sécu ? De solliciter davantage les revenus du capital ou du patrimoine ? De dynamiser l’emploi et les salaires pour améliorer les comptes de la sécu ? Hélas non ! Ce sont les malades « coupables d’être malades », qui devraient fournir encore une fois l’effort ! Les assurés sociaux qui souffrent d’une ALD (affection longue durée prise en charge à 100%) seraient donc les victimes de sa proposition de ne plus prendre en charge à 100% les médicaments à vignette bleue, et de ne les rembourser qu’à 35%. Le directeur de la CNAMTS s’interroge (et cette idée revient depuis des mois dans les cercles gouvernementaux) sur une éventuelle réduction du nombre de personnes prises en charge à 100%, en enlevant de la liste certaines maladies.

La FSU condamne avec la plus grande fermeté ces propositions honteuses, dont les conséquences pourraient être dramatiques pour la santé des malades atteints de ces pathologies particulièrement lourdes. S’ajoutant aux forfaits et aux franchises, la double peine pour les malades devient la règle, alors que rien n’est fait pour lutter contre l’explosion des cancers professionnels et ceux liés à l’environnement, et alors que les scandaleux dépassements tarifaires n’émeuvent que très peu la ministre de la santé !
Face aux premières réactions venues de tous horizons contre les propositions du directeur de la CNAMTS, les ministres ont tenté de crever le "ballon d’essai" qu’ils avaient volontairement lancé. Mais l’inquiétude demeure car ces projets et d’autres tout aussi dangereux (transfert de l’optique sur les complémentaires par exemple) sont dans les cartons depuis plusieurs mois. le gouvernement a prévu d’inscrire dans le PLFSS 2009 des mesures drastiques d’économies et les projets pour l’hôpital s’inscrivent aussi dans cette perspective.

La FSU conteste les transferts de l’assurance-maladie sur les assurances complémentaires. Elle rappelle son attachement à une sécurité sociale de haut niveau permettant l’accès de tous à la santé. Elle demande au gouvernement de renoncer à cet inacceptable projet. La FSU considère qu’il est indispensable de développer dans les prochains mois des initiatives unitaires de grande ampleur rassemblant avec les usagers, les organisations syndicales, les mutuelles, les associations et les professionnels de santé.

Communiqué FSU du 25 juin 2008


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU