Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2009-2010 > N°444 - Du 07 au 11 septembre - 2009 > Referendum contre la privatisation de la Poste (note FSU)

Referendum contre la privatisation de la Poste (note FSU)

lundi 7 septembre 2009  Enregistrer au format PDF


Le comité national s’est réuni le 3 septembre. Beaucoup d’organisations présentes (CGT, FO, Solidaires, FSU, CFTC, Attac, Copernic, convergence des collectifs, PC, PG, verts, PS, NPA, LDH, …)

A un mois de la date du référendum, le constat a été fait qu’il fallait relancer la mobilisation un peu retombée avec les vacances. L’agenda parlementaire prévisionnel (source La Poste) serait le suivant : passage au sénat dans le cadre de la procédure accélérée à partir du 14 septembre ; il faut 4 semaines au moins pour que le texte arrive en séance publique, il serait présenté ensuite à l’assemblée nationale en novembre passage en commission paritaire la première quinzaine de décembre.

Le 22 septembre, toutes les organisations syndicales appellent à la grèveles personnels de la poste mais toutes ne sont pas dans le comité (CFDT). L’objectif du comité est de réunir un maximum de votes le 3 octobre (l’objectif entre nous serait de l’ordre d’un million mais c’est très ambitieux ) ; cela signifie qu’il faut relancer chaque municipalité de gauche mais aussi démultiplier les lieux de vote en utilisant toutes les possibilités (lieux publics, marchés, entreprises, écoles, administrations…). L’organisation du vote serait étalée sur la semaine du
28 au 3 avec dépouillement le dimanche 4.

Point sur la mobilisation :

Il existe aujourd’hui 46 comités départementaux connus du comité national et recensés sur le site, plus ou moins dynamiques. Il existe donc aussi des zones blanches à combler. Il est essentiel pour contribuer au succès de l’opération que chaque SD FSU investisse les comités départementaux quand ils existent et prenne contact avec les autres organisations là où il n’existe pas de comité départemental pour le créer. Beaucoup de comités semblent se réunir la semaine prochaine. Les villes se rallient graduellement mais lentement. Pour l’instant se sont engagées fermement Montreuil, Saint Denis, Grand Quevilly, une dizaine de petites communes, Nantes (à confirmer).
Le PS a envoyé le 3 septembre un courrier de relance en direction de ses élus municipaux et de ses fédérations avec consigne de s’adresser aux comités locaux ou aux organisations au plan local. La CGT semble déterminée à organiser le vote dans les entreprises.
En ce qui concerne la FSU, elle a la responsabilité propre d’organiser des votations partout ou elle est implantée et donc en particulier dans les établissements scolaires en faisant voter non seulement les personnels mais aussi les parents d’élèves, et dans toutes les administrations accueillant du public. Le matériel de vote existe (Avec le mail ci-joint vous trouverez la profession de foi, les bulletins de vote, l’affiche, la liste d’émargement. Un tract national sera disponible sur le site en début de semaine.) L’implication des syndicats nationaux est nécessaire à la réussite de ces votations. Il est essentiel que le site national du comité puisse rendre compte de l’ensemble des initiatives, lieux de vote avec les jours et heures … Pour cela chaque SD doit faire remonter à la FSU les informations sur les initiatives dans son département.
Mode opératoire de la votation disponible sur le site du comité national. Pour le bon déroulement de la votation, certains impératifs sont à respecter, pour garantir le caractère démocratique et légitime de la démarche.

La période de la votation :

Pour un maximum d’efficacité, il sera possible d’organiser des votations du 28 septembre au 3 octobre 2009 suivant les opportunités, le temps fort restant bien sur le samedi 3 octobre.
Le seul impératif reste la fin du scrutin, fixée à 18 heures le samedi 3 octobre pour la remontée des résultats au niveau national.

Les lieux de vote :

Il n’y a pas d’impératif, en mairie, sur les marchés, bien sur devant les bureaux de poste, dans ou aux abords des entreprises, des administrations, des écoles, collèges, lycées … où cela sera possible. L’objectif étant bien sur de donner au maximum de personnes la possibilité de se prononcer. Une carte interactive sera disponible en ligne sur le site du comité national avec par département les lieux de vote.

Le vote :

Toute personne âgée de plus de 18 ans peut voter, quelle que soit sa nationalité, il n’est demandé aucune pièce d’identité. Sur la feuille d’émargement, faire inscrire le nom, prénom, la ville de résidence et la signature. Elle pourra ensuite cocher la case de son choix sur le bulletin de vote et l’introduire dans l’urne.
Le processus pouvant être un peu long, prévoir suffisamment d’assesseurs en fonction de la fréquentation potentielle.

Dépouillement et remontée des résultats :
Cas 1 : Il existe un comité dans votre département, (lien sur la liste et les coordonnées sur le site du comité national), c’est lui qui organise le dépouillement et la remontée des résultats sur le comité national.
Cas 2 : Il n’y a pas de comité départemental, dans ce cas le comité local ou la commune organisatrice organisent le dépouillement et remontent les résultats au comité national (lien vers le site et n° de téléphone).

Point sur la campagne :

Plusieurs décisions ont été prises.
- Fête de l’humanité : 10 points de vote seront tenus pendant une dizaine d’heures le samedi après-midi et le dimanche matin. Cela nécessite la présence d’une cinquantaine de militants au minimum pour permettre les rotations. Il nous faut fournir des volontaires très vite (inscription par mail auprès de Nicolas Galepides : galepides@gmail.com en précisant le jour
et le créneau horaire disponible).
- 22 septembre La journée de grève à la poste peut être l’occasion pour les comités locaux d’exprimer leur soutien aux personnels, d’organiser des distributions de tracts , de s’exprimer dans la presse …
- Conférence de presse du comité national prévue le 24 septembre ce qui laisse une bonne semaine pour des tenues de conférences de presse des comités départementaux avant le 3 octobre.

La réussite du référendum sera non seulement déterminante pour l’avenir de la poste mais aussi pour la bataille que nous menons sur les services publics. C’est pourquoi il est important que chacun à son niveau contribue au succès du 3 octobre.

Claudie Martens

Les documents sont disponibles à l’adresse
http://actu.fsu.fr/spip.php?article1771


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU