Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2007-2008 > N°406 - 18/02 au 22/02 - 2008 > Répression syndicale en Kanaky

Répression syndicale en Kanaky

mardi 19 février 2008  Enregistrer au format PDF


La FSU tient à exprimer sa solidarité et son soutien aux syndicalistes de l’USTKE face à la répression dont ils sont victimes dans le cadre de leur action syndicale. En effet, un conflit oppose depuis plusieurs mois le premier syndicat en Kanaky, l’USTKE à la direction de CARSUD, (du groupe Veolia) entreprise en charge des transports suburbains dans l’agglomération de Nouméa.

Alors que l’USTKE demande l’ouverture de négociations, les pouvoirs publics refusent et choisissent la répression faisant de nombreux blessés et des arrestations.

La FSU dénonce cette répression inacceptable de l’Etat français, la criminalisation de l’action syndicale

L’action syndicale, la grève, les manifestations sont des droits essentiels des salariés en Nouvelle Calédonie aussi ; c’est pourquoi la FSU condamne les actes de répression ; elle demande la fin des opérations policières et la libération des militants emprisonnés.

Communiqué FSU du 11 février 2008


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU