Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2008-2009 > N°439 - Du 18/05 au 22/05 - 2009 > Réunion du secteur Services publiques du 6 mai 2009

Réunion du secteur Services publiques du 6 mai 2009

mardi 19 mai 2009  Enregistrer au format PDF


Laïcité :

Notamment après les dernières décisions Etat français – Vatican, auxquelles la FSU n’a pas réagi, il semble indispensable de trouver unE camarade du secteur qui suive ces questions en lien avec les « spécialistes » de la question.

Réforme des CT :

Bilan très positif du stage quant à son contenu, mais plutôt décevant quant à la participation.
Problème récurrent des stages fédéraux ? Ou désintérêt de la fédération pour ces questions transversales ?
Sachant que les débats semblent devoir perdurer, il est décidé :
De proposer une note pour le CDFN, donnant éventuellement matière à vote pour publication, sur ses enjeux.
De proposer une note sur la question du « grand Paris »
De demander aux CFR si des stages régionaux sont éventuellement envisageables. Le secteur se demande si dans le cadre du travail commun avec la CGT et Solidaires nous ne pourrions pas proposer un stage commun (en Rhône-Alpes ou ailleurs).

Europe :

alors que les élections européennes approchent, il nous semble que la FSU devrait s’exprimer sur les grands enjeux. Sauf à laisser croire que nous sommes QUE dans le négatif (cf TCE) il serait juste que la FSU inscrive dans le débat (qui n’a certes pas lieu) ses revendications. Le secteur, en fonction de ce qui le concerne, prépare un recto sur les questions SP et fiscalité. La question sera posée au BDFN du 7, pour un éventuel vote le 18 mai.

Budget :

les processus budgétaires sont en route pour 2010, dans le cadre des budgets triennaux. Notamment les RAP. Comme d’Hab les SN suivent leur ministère et programme LOLF.

RGPP :

si sur le plan global, un frein a été mis sur la communication tout azimuth – pas de CMPP depuis un an – les choses se poursuivent avec intensité sur le plan de la MIRATE (régions et départements). S’il est positif que se tiennent, au même moment mais cela n’était pas évitable, une réunion des différents syndicats directement concernés avec le secteur orga pour débattre de comment ils s’organisent pour peser, il semble indispensable d’avoir lors du prochain CDFN une commission traitant de l’ensemble de problèmes posés par la territorialisation de l’État. Fonctionnement dans les SD et CFR ; statuts ; réorganisations des services et missions.

CESR :

le secteur a décidé la tenue le 2 juillet de la réunion des militantEs des CESR et CCREFP et donc des représentants des CFR qui suivent ces questions. Sur deux sujets :
1° - les régions face à la crise : quelles réponses ? Quel impact sur la fiscalité ? Quelles conséquences sur les chantiers programmés ?
2° - dans la suite du stage FPQE de ce jour un débat sur la mise en place des Services publics régionaux de la formation professionnelle et de l’apprentissage.
Nous cherchons deux intervenants pour en débattre avec les membres des CESR et CCREFP.
Nous travaillerons bien entendu avec le groupe FPQE.
NOTEZ-LE !

Le secteur s’inquiète d’une tendance « naturelle » ou pas naturelle du tout, à faire appel à des retraitéEs pour les CESR. Nous savons combien il est parfois difficile de trouver des candidatEs, nous savons le poids en décharge que cela représente pour les régions, nous connaissons la « facilité » de l’expertise… malgré tout cela nous appelons à un certain volontarisme en la matière. De même qu’en terme de féminisation.

Congrès :

les thèmes ne sont pas encore définitivement délimités. Quoi qu’il en soit le secteur aura à travailler et écrire. L’idée est plutôt de partir de la crise et des réponses en terme de politiques publiques et SP. Dans la lignée de l’appel SPNR et du livre sur les fonctionnaires. Nous espérons pouvoir entamer le travail fin Mai début juin.

Fonctionnement secteur :

comme tous les autres secteurs nous sommes confrontés à des départs et arrivées et à la nécessaire remise à plat de nos « missions » et fonctionnements.
Rappelons que le secteur SPDS (Service Public et Développement Social) couvre actuellement les champs suivants :
- Budget et donc un peu fiscalité
- Réforme de l’État dans toutes ses déclinaisons : RGPP, décentralisation, réforme des CT, déconcentration
- Politique de la Ville
- Laïcité
- Europe dans la dimension SP et ses déclinaisons FSE (nous le faisons très mal), Convergence (nous assurons plus !)…
- Suivi et mutualisation des CESR, assez lourd et ne remplace pas la question de l’irrigation de la fédération par le travail de ces camarades.

Ce qui ne veut pas dire loin de là que nous assurons correctement tout cela, mais…
Le congrès ne devrait-il pas être l’occasion de mettre à plat tous les sujets et les structures à créer ou à revoir si nécessaire ?
Le secteur travaille de fait souvent en synergie avec le secteur SDP, mais on voit de plus en plus que le secteur éducation, et la FPQE sont concernés.

Le secteur comme les autres fonctionne avec un CA. Depuis la fondation il a été convenu qu’il serait « animé » par l’ EE.
Le secteur a vu le départ en retraite de Dominique Deligny, celui de Daniel Robin absorbé par le SG du SNES, Michel Angot va aussi partir en retraite, Etiennette Montanand arrête.
Nous avons enregistré l’arrivée de Claudie Martens (qui quitte le SG du SNES), le SNUIPP par la voix de Régis Metzger indique envisager une
participation au CA, les trois syndicats (Sygma, Sup équip et SNE) discute de la désignation d’un camarade. Il faut espérer que le SNUCLIAS remplacera Michel. JMD (qui quitte le secrétariat, le BDFN et POUR en juin) assurera, en tant qu’actif, le pilotage du secteur jusqu’au congrès. Ensuite il arrêtera définitivement. Il se discute l’éventualité de l’arrivée d’Isabelle Sargeni qui souhaiterait arrêter le CA éduc et basculer sur SPDS. Le SNEP qui assurera sa participation au secteur ne peut actuellement envisager d’être au CA.

Le secteur mutualise le travail de nos représentantEs au conseil national de la politique de la Ville (Claudie remplacera Etiennette), à la COMOD (il faudra remplacer JMD qui siège avec Philippe Rampon du secteur SDP), au Comité d’enquête (il faudra, s’il perdure, remplacer JMD qui siège avec Régis).


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU