Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2007-2008 > N°402 - 21/01 au 25/01 - 2008 > Secteur femmes du 19 décembre 2007

Secteur femmes du 19 décembre 2007

vendredi 25 janvier 2008  Enregistrer au format PDF


1) Présentation institut Emilie du Châtelet (Thomas Lancelot) :

En 2006, le Conseil général d’Ile de France prend conscience de l’absence de recherches sur les contraintes de genre et les rapports de sexe et décide d’investir un budget dans une structure nouvelle « Pour la diffusion des recherches et de la promotion des recherches sur le genre » avec pour objectifs : promouvoir les recherches (dans chaque discipline et dans plusieurs universités), leur développement avec entre autres des conférences (grand public ou de recherche). L’institut abrite plusieurs universités ou instituts : EHSS, …

Il finance des :
- Thèses ou post doc sur études de genre.
Actuellement, 120 candidatures pour 11 alloc ; répartition dans les différents domaines et différentes universités.
- Soirées thématiques mensuelles (conférences) au muséum
- Conférences sur de sujets « pointus »

L’institut a souhaité associer les membres de la société civile avec la mise en place d’un « conseil d’orientation » issu des associations mais non mandatés par ces associations. Soit 30 personnes + 2 représentants du muséum + 3 conseillers régionaux + 4 issus des entreprises (l’Oréal Accenture, Total et Air France) qui se réunissent 3 fois par an. Instance consultative élue pour 4 ans. L’institut est actuellement hébergé au Muséum mais devrait obtenir une salle dans les nouveaux locaux du musée de l’Homme.

Tous les lundis après-midi de juin, les assises « La résistance à l’égalité » se réuniront au conseil régional Ile de F avec 5 tables rondes :

- 1. Travail, emploi, salaire (le MAGE)
- 2. Le pouvoir (J. Laufer)
- 3. Education et formation (N. Mosconi)
- 4. Corps (débat corps et/ou sport ? Louveau)
- 5. La résistance des intellectuels à l’égalité (Bozon)

Le travail a été préparé avant la mise en place officielle du conseil d’orientation et peu de modifications sont possibles, mais il faut voir comment on peut intervenir dans les tables rondes ?
L’institut travaille à la mise en place d’un annuaire de la recherche féministe dans tous les groupes, associations, syndicats qui travaillent sur les problématiques de genre (financement par le CR île de France).
Comment la FSU peut intégrer et participer à ce travail ?
Profiter des ressources des chercheurs-euses de l’institut. Multiplier les échanges.

2) Audience ministère du travail : (Nina Charlier) texte joint en annexe
Proposition : éditer un « Pour infos » sur les questions éducatives du côté de la mixité et de l’égalité.

3) Observatoire de l’égalité et la parité :

Thomas rappelle que la première réunion (pendant les grèves SNCF de novembre) n’a réuni que 4 personnes et duré peu de temps. Pas d’ordre du jour. Nous pensons que l’observatoire doit être réuni dans de bonnes conditions. Eliane avait alors convenu avec Marylène de faire une intervention au CDFN qui suivait, pour interpeller sur la question de la répartition des prises de parole et le bilan du congrès. L’ordre du jour ne prévoyant rien, l’intervention n’a pas été faite

L’observatoire ne se résume pas au travail du secteur femmes mais il ne peut s’en soustraire complètement non plus ; il ne doit pas non plus s’y substituer. Pour « sortir » du problème des relations entre secteur femmes et observatoire, des SD doivent être membres de l’observatoire, comme nous l’avions déjà fait savoir à la réunion de juin entre le secteur femmes et le secteur orga. A quel rythme va t-il se réunir ?

Il faut continuer à travailler sur la composition de l’observatoire et ce dernier doit être validé dans sa composition au prochain CDFN.
Après un débat il a été convenu d’envoyer un courriel à Gérard Aschieri pour demander au BDFN de jeudi d’inscrire à l’ordre du jour du CDFN des 15 et 16 janvier une demande d’intervention du secteur Femmes (Annette, Marie-Caroline …) au prochain CDFN (prévoir matériel pour diaporama et un 4 pages) et demander aussi la validation de l’Observatoire.

Pour le CDFN, le « 4 pages » doit être prêt le mardi ; l’envoyer pour tirage à Marie-Caroline le lundi 14 janvier ; le secteur femmes ne peut pas tout étudier. L’observatoire doit relayer les études.

4) Journée inter syndicale femmes :

Prochaine réunion en janvier. Thomas précise qu’un-e intervenant-e est recherché-e pour intervenir sur le féminisme en 1968 (voir www.mai-68.fr, voir aussi CODHOS). Point plus complet à la prochaine réunion.

5) Forum Débat du CNDF « De la précarité à la pauvreté »

A quel horizon l’égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes :
Le 16 février à l’Hôtel de ville de Paris. Il est prévu une intervention de la FSU voir à contacter Sylvette Uzan (SNU ANPE) pour l’intervention dans la 3ème table ronde.
Relancer (publicité dans les publications nationales de SN).

6) Colloque de Lyon en mars

Séance de travail le 24 janvier au SNEP car l’envoi de la contribution doit être fait pour le 15 février.

Nina Charlier et Marie-Caroline Guérin


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU