Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > POUR ELLES Décembre 2013 > Sport, EPS et homophobie

Sport, EPS et homophobie

jeudi 12 décembre 2013  Enregistrer au format PDF


La lutte contre l’homophobie doit nous faire prendre conscience de deux dimensions.

La première c’est que de nombreux jeunes souffrent de cette situation et qu’ils-elles vivent dans le temps de l’éducation physique et sportive et dans le temps sportifs des humiliations importantes.
Se pose alors la question de quoi faire en tant qu’enseignant-e ? Comment les prendre en compte ?

La deuxième, c’est que la lutte contre l’homophobie n’est pas une lutte spécifique aux gays et lesbiennes. Au contraire, Nicole Mosconi nous invite à la relier aux questions de sexisme. Entériner la sexuation des activités et des attitudes réservées aux filles et aux homosexuels-les, c’est priver certain-es garçons ou filles d’un patrimoine humain culturel important. Continuer à considérer la danse comme un sport de fille ou d’homosexuel, empêche un certain nombre d’élèves de s’y engager. Visiter la question de l’homophobie n’est qu’une autre façon de travailler sur la question de la culture commune à construire et celle de l’égalité.

« L’homophobie n’a pas sa place en EPS et dans le sport » : le SNEP-FSU, l’ANESTAPS, SOS Homophobie lancent un appel commun pour lutter contre ce fléau. A la suite de la conférence de presse, le SNEP organise un séminaire dans ses locaux le jeudi 28 novembre de 15 à 19h.
D’autre part, le centre EPS et Société, à la suite de la parution du numéro du Contre pied sur l’égalité, organise le 24 janvier 2014 une journée d’études au Sénat. Des conférences alterneront avec des comptes rendus de pratiques montrant comment des collègues en EPS ont investi la problématique de l’égalité.

Nina Charlier


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU