Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2008-2009 > N°428 - 08/12 au 12/12 - 2008 > Succès de la grève nationale à l’ANPE

Succès de la grève nationale à l’ANPE

vendredi 12 décembre 2008  Enregistrer au format PDF

Plus d’un agent sur 2 en grève, Plus d’une agence sur 2 fermée


A l’heure où nous écrivons, les premiers éléments concernant le taux national de grévistes pour la journée viennent de nous parvenir. Avec 60% et 14598 agents grévistes, la grève de l’ANPE est un succès exceptionnel. Elle a un puissant écho auprès du personnel. La Direction, comme à son habitude, fournit une appréciation minorée, en gonflant les effectifs théoriques.

400 Agences sont fermées. Nous dénonçons dans de multiples situations des agences ouvertes avec des salariés précaires en petit nombre, ne pouvant se déclarer grévistes. Ces ouvertures ne respectent ni les conditions de service correct attendu par les usagers, ni les conditions minimales de sécurité.

Le taux de grévistes est nettement supérieur aux précédentes grèves ayant eu lieu pour s’opposer à la fusion (18 décembre 07, 27 novembre 07, et 18 octobre 07, ainsi que celle déjà très forte du 29 mars 07).
Plusieurs régions dépassent largement la moyenne nationale : Pays de la Loire, Auvergne, Corse, Bretagne, Provence Alpes Côte d’Azur, Basse Normandie, Poitou Charente, Midi Pyrénées, Aquitaine, Franche Comté…
Plus de 40% des cadres, ainsi que des animateurs d’équipe, sont comptabilisés parmi le personnel gréviste. Phénomène traduisant également le malaise du personnel, sa fatigue et son exaspération : de nombreux salariés en structure (Directions régionales, Direction Générale) sont aujourd’hui grévistes.

Le Directeur du Cabinet de Laurent Wauquiez, reçoit à 14 h. au Ministère des Finances, de l’Economie et de l’Emploi, une délégation des représentant(e)s de l’intersyndicale nationale.

Le gouvernement se doit d’entendre les revendications du personnel et il doit donner des réponses positives et concrètes concernant :
- Un rattrapage salarial immédiat et l’ouverture de négociations pour la revalorisation des grilles salariales.
- L’augmentation immédiate des effectifs, à l’heure où sous l’impact de la crise économique, le chômage est entrain d’explorer.
- L’amélioration urgente des conditions de travail
La fusion ne peut pas s’effectuer sans et contre le personnel.
Aujourd’hui pour des effets d’affichage politicien, le service aux usagers est gravement menacé !

Dans les régions et départements, à partir du compte-rendu des délégations fourni après l’entrevue au Ministère, les personnels grévistes réunis en Assemblée Générale donneront leurs appréciations et se prononceront sur les suites éventuelles à donner à notre mouvement à partir des réponses apportées par le gouvernement.
L’intersyndicale nationale devrait se réunir également pour donner son appréciation de la situation.

A la veille de la fusion programmée pour le début de l’année prochaine, le personnel de l’ANPE vient de se prononcer et de se faire clairement entendre.


Communiqué du SNUTEFI du 1er décembre 2008


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU