Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2010-2011 > POUR ELLES février 2011 > Table ronde du 30 Novembre – stage FSU - Droits des femmes, comment militer (...)

Table ronde du 30 Novembre – stage FSU - Droits des femmes, comment militer ensemble ?

jeudi 17 février 2011  Enregistrer au format PDF


Table ronde avec :
Clara Carbunar MMF, Annick Coupé Solidaires, Saïd Darwane et Anne Juliette Tillay de l’UNSA, Bernadette Groison FSU, Sophie Mandelbaum CFDT, Suzy Rotjman CNDF, Mathilde Sally Boundé, collectif femmes mixité de la CGT, Françoise Toublet du Planning Familial (MFPF)

Il s’agissait de voir ensemble comment des organisations syndicales diverses prennent en charge l’activité « droits des femmes » en dialogue avec des organisations, des mouvements dont l’objet est la défense des droits des femmes. Quelles sont les différentes formes d’organisation, quelles sont les campagnes et actions menées actuellement ?

Au niveau syndical il y a à la fois des similitudes mais aussi des différences dans l’approche de cette « activité » qui s’organise autour de commissions, de secteurs ou de délégations – les intitulés sont révélateurs d’approches diverses : selon qu’on insiste sur droits des femmes, égalité, mixité, discriminations, féminisme. Les moyens (financiers, humains) sont sensiblement différents mais toutes les organisations syndicales assument une prise en charge « minimale ». Tous les syndicats essaient aussi de se doter de matériel en direction des syndiqué-es : ainsi la CGT et l’UNSA sur l’égalité professionnelle, Solidaires sur les violences. Toutes les organisations insistent sur la formation aux questions d’inégalité et de discrimination sexiste – laissant entendre que ce n’est guère dans la base référentielle du syndicaliste « classique »-. Des sujets, de formation, de campagnes reviennent de façon récurrentes : l’inégalité professionnelle et la place des femmes au travail, les violences et le harcèlement, les stéréotypes et l’éducation.

La FSU, Solidaires et la CGT sont de plus très impliquées dans un travail commun (entre ces 3 organisations) mais aussi avec les organisations féministes et les « coalitions » qui militent pour les droits des femmes : le CNDF ou la MMF par exemple.

Le planning familial -qui s’appuie essentiellement sur le bénévolat- a présenté ses campagnes en cours sur la contraception (notamment pour les jeunes) et sur l’éducation à la sexualité. Le CNDF travaille actuellement sur trois thématiques : retraites, projet autonomie des femmes, travail salarié, travail domestique. Et avec la Marche Mondiale des Femmes ce sont les thématiques sur : violences, travail autonomie, paix démilitarisation, biens communs/biens publics qui furent les axes de mobilisation de l’année 2010 (qui s’est achevé avec le rassemblement au Congo).


Les échanges et le débat ont souligné 2 points :

chacun-e s’accorde sur l’importance pour le mouvement syndical de renforcer l’activité, les moyens sur cet enjeu de l’égalité. En revanche l’approche d’un travail ensemble, entre organisations syndicales et avec le mouvement et les organisations des droits des femmes ne fait pas l’objet de la même attention (en termes de priorité et de pratique) entre les organisations syndicales.

Elles ont cependant convenues de poursuivre au moins les échanges, de voir ce qu’il est possible de faire en terme de mutualisation des travaux.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU