Pour Info - FSU - En ligne


Texte du BEFN du 22 février 2006

mardi 28 février 2006  Enregistrer au format PDF


La décision du premier ministre de passer en force pour le Contrat de Première Embauche confirme la volonté de généraliser la précarité et le refus d’une politique ambitieuse pour les jeunes. Elle complète une politique éducative régressive (loi Fillon, apprentissage junior, réduction des recrutements....) qui va à l’encontre des besoins. Elle est en lien avec le développement de la précarité dans les services publics.

Pour toutes ces raisons la FSU apporte son soutien aux mobilisations des jeunes et considère que la réussite des manifestations du 7 mars est un enjeu central pour l’ensemble des salariés et des jeunes. Pour cela elle estime que la grève est un moyen qui doit permettre la participation massive des personnels à cette journée.

Elle constate pour s’en féliciter que se multiplient au plan local et sectoriel des appels unitaires, incluant souvent la grève.

Afin de favoriser la participation d’un maximum de salariés aux manifestations elle considère qu’un appel interprofessionnel unitaire à la grève est nécessaire. Elle s’adresse en ce sens aux autres organisations syndicales.

Le Bureau Délibératif Fédéral National du 27 février fera le point et en tirera les conclusions.

Paris le 22 février 2006


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU