Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2009-2010 > N°454 - Du 4 au 8 janvier - 2010 > Th.2 : Salaires, retraites : augmentation générale pour tous.

Th.2 : Salaires, retraites : augmentation générale pour tous.

vendredi 8 janvier 2010  Enregistrer au format PDF


Si nous sommes attachés au statut de la fonction publique qui garantit l’indépendance vis à vis du politique, qui permet à ses agents de répondre aux missions d’intérêt général, qui garantit un ensemble de droits pour les personnels, nous revendiquons pour cela une politique salariale qui ne hiérarchise pas, qui permet à tous un déroulement de carrière complète et identique, à l’opposé des mécanismes d’individualisation et de division que met en place le gouvernement.
Des carrières cylindriques (c’est à dire que tout le monde commence au même indice et termine au même indice) répondent à cette exigence, ce que n’assurent pas les carrières pyramidales. C’est le sens de notre revendication d’abrogation du système d’avancement actuel au profit de l’avancement le plus rapide pour tous.

L’Ecole Emancipée avance des revendications uniformes qui permettent de limiter la hiérarchie salariale. Ce sont également des revendications unifiantes, parce qu’elles concernent tout le monde. En permettant les mobilisations engageant le plus grand nombre elles sont un gage d’efficacité dans la lutte. C’est le sens de notre refus d’une « revalorisation » d’une profession par rapport aux autres.

C’est le sens de la revendication d’une augmentation de 70 points d’indice pour tous soit à une valeur du point de 5 euros, une augmentation mensuelle nette de 350 euros. Cette revendication répond par ailleurs à l’attente des salariés, exprimée dans des études récentes sur les salaires.
Concernant les retraites, la loi Fillon de 2003 devait les sauver ! Nous savons qu’au contraire, combinée aux mesures Balladur de 1993, c’est une paupérisation des retraités qui est organisée avec un recul systématique des droits acquis selon les régimes.

Gouvernement et Medef n’entendent pas en rester là ! Le projet pour 2010, toujours au nom du même « sauvetage » prévoit une réforme structurelle et la mise en place d’un système unique par points de type assuranciel. Cela serait combiné à un nouveau recul de l’âge de la retraite. L’objectif reste le même : affaiblir la retraite par répartition pour qu’elle ne constitue plus qu’un filet de sécurité et développer progressivement la part de la capitalisation.

Face à cette menace, la responsabilité de la FSU consiste à réaffirmer ses revendications (37,5/60/75%) qui doivent être la base d’un rapport de force à créer avec les organisations syndicales qui portent les mêmes exigences. De même les retraités, doivent bénéficier d’une augmentation de leurs pensions équivalente à l’augmentation des salaires des actifs.

Ecole Emancipée


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU