Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2009-2010 > N°454 - Du 4 au 8 janvier - 2010 > Th.3 : A bas le grand emprunt Sarkozy Fillon !

Th.3 : A bas le grand emprunt Sarkozy Fillon !

vendredi 8 janvier 2010  Enregistrer au format PDF


Sarkozy a présenté le 14 décembre les grands axes de son grand emprunt sur fonds d’approfondissement de la crise économique. De quoi s’agit-il réellement ? Woerth, ministre du budget, l’indique sans ambages lorsqu’il explique « le financement des 35 milliards d’euros du grand emprunt "passe par moins de dépenses publiques" ». En d’autres termes, c’est un instrument visant à supprimer des milliers de postes par la « rationalisation » des postes dans la fonction publique : « Les charges d’intérêt de l’emprunt (seront) gagées sur une diminution des dépenses de fonctionnement" de l’Etat, a expliqué M. Woerth.

Mais le grand emprunt, c’est aussi un instrument de privatisation - destruction de l’université et de la recherche. D’une part, il s’agit de financer quelques « pôles d’excellence », et d’instaurer ainsi l’université à deux vitesses, la majorité des étudiants étant déversés dans des « facs – poubelle » sans moyens. D’autre part par le biais des fondations on favorisera les financements mixtes avec les financements des patrons qui auront la main mise sur les formations. La même chose vaut pour la recherche. « les travaux de nos laboratoires vers les applications industrielles » (Sarkozy). Par ailleurs le « grand emprunt » vise à porter le coup de grâce aux lycées professionnels en inondant de subventions l’apprentissage patronal.

Si la direction de la FSU explique que le grand emprunt va « accroître les inégalités », elle ne se positionne pas nettement pour le retrait de celui-ci. On peut même lire dans son communiqué en date du 15 décembre que « les annonces en matière d’enseignement supérieur et de recherche montrent une forme de reconnaissance du sous financement de ces secteurs » !!! Quelle reconnaissance ? La FSU, dans le même communiqué « exige » une « autre politique fiscale »…. du gouvernement Sarkozy Fillon. De ce gouvernement complètement au service des intérêts des capitalistes ? Foutaise ! La responsabilité de la direction de notre Fédération n’est pas de faire des suppliques au gouvernement mais au contraire de combattre sa politique. E

Elle doit donc se positionner clairement face au grand emprunt, arme à double tranchant : A bas le grand emprunt Sarkozy Fillon ! C’est cette position que devrait adopter le prochain congrès. C’est la position que défendra la délégation Front unique dans le congrès.


Olivier Rougerie, élu Front Unique au CDFN.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU