Pour Info - FSU - En ligne


Accueil > Archives > Année 2009-2010 > N°454 - Du 4 au 8 janvier - 2010 > Th.3 : Défense du régime des pensions

Th.3 : Défense du régime des pensions

mercredi 6 janvier 2010  Enregistrer au format PDF


Retraites : le congrès de la FSU doit se prononcer ainsi : « aucune augmentation de l’âge légal de départ en retraite ! Défense de tous les acquis ! Défense du régime des pensions de la Fonction Publique ! La direction de la FSU doit démissionner du COR ! ».

« Je ne reculerai pas sur la réforme des retraites, pour tenir compte de l’allongement de la durée de vie, comme je n’ai pas reculé sur la réforme des régimes spéciaux ». La déclaration de Sarkozy le 2 décembre a le mérite de la clarté.

C’est bien une nouvelle attaque contre les retraites que le gouvernement met à l’ordre du jour : liquidation de l’âge légal actuel (60 ans pour le régime général, 55 ans pour certains régimes particuliers), dégradation générale du taux de remplacement, baisse massive des pensions. La première étape de l’offensive, c’est le rapport que doit remettre le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) en mars prochain sur la mise en place du « régime par points ». Le régime par points non seulement pulvérise toute définition d’un âge légal de départ à la retraite (puisque chacun part en fonction des « points » accumulés en cours de carrière) ; mais encore fait disparaître la référence pour tout salarié aux salaires des 25 dernières années ou des six derniers mois (pour les fonctionnaires) pour le calcul du montant de la retraite ; enfin il fait disparaître toute garantie sur le montant de la pension : la valeur du point étant « variable » selon l’espérance de vie, la démographie… ou la situation économique (du capitalisme !).
Le système par points, c’est donc une arme de destruction massive de toutes les garanties existantes.

La moindre des choses est donc que le congrès prenne la position suivante : « A bas le régime par points, Défense des acquis en matière de retraite ! ». C’est à la FSU en premier lieu qu’il revient de défendre le régime des pensions de la Fonction Publique
Or à aucun moment le document proposé par la direction de la FSU ne se prononce clairement contre le régime par points. Et pour cause ! Les directions syndicales sont depuis sa création, partie prenante du COR qui, rappelons le, à élaboré toutes les contre réformes des retraites depuis celle de 2003 (passage à 40 annuités dans la Fonction Publique, liquidation des régimes spéciaux, passage à 41 annuités) et qui s’apprête à nouveau à baliser le chemin de la contre réforme en devenir. Est-il acceptable que la direction de la FSU continue à collaborer – avec les autres directions syndicales – à cet organisme ?

Au contraire, la direction de la FSU doit annoncer qu’elle refuse de participer à la concertation par laquelle le gouvernement veut associer les directions syndicales à ses contre projets. Elle doit immédiatement quitter le COR et s’adresser aux autres organisations (en particulier à la CGT et FO) pour qu’elles fassent de même.

Thierry Faugier, élu FU à la CA du SNES
de Clermont Ferrand


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU