Pour Info - FSU - En ligne


... et au Premier ministre

mercredi 20 avril 2005  Enregistrer au format PDF


Le 14 avril 2005

Objet : Lundi de Pentecôte

Monsieur le Premier ministre,

Vous avez pris la décision d’imposer aux salariés une journée de travail gratuit au nom de la solidarité avec les personnes âgées et dépendantes. L’allongement de la durée du travail ou la remise en cause de la réduction du temps de travail relève d’une conception inacceptable de la solidarité qui fait supporter l’effort aux seuls salariés ; la solution devrait consister à faire contribuer de façon équitable l’ensemble des revenus dans le cadre d’une protection sociale solidaire améliorée.

Le déroulement du lundi de Pâques a montré les problèmes que pose cette décision unilatérale ; il a permis également de confirmer l’opposition qu’elle rencontre au sein de la population, des élus, des salariés, des personnels des services publics. Le résultat en a été le gâchis, le gaspillage, les dépenses et l’obligation de présences inutiles dans un certain nombre de services publics.

Nous vous demandons de renoncer à cette mesure et d’ouvrir des négociations sur la meilleure façon d’assurer la nécessaire solidarité.

Nous vous informons que nous sommes résolus à faire du 16 mai une journée d’action n’excluant pas la grève.


RSS 2.0 | Plan du site | Réalisé avec SPIP | Site national de la FSU